HSBC gagne 21,375 milliards d’euros en septembre, soit plus du double de l’année précédente, et lance un nouveau plan de rachat d’actions.

MADRID, 30 oct. (CALPA PARIS) –

HSBC, première banque européenne en termes d’actifs, a enregistré un bénéfice net attribuable de 22,585 milliards de dollars (21,375 milliards d’euros) sur les neuf premiers mois de 2023, soit 126% de plus que le bénéfice de 9,968 milliards de dollars (9,434 milliards d’euros) enregistré par la banque sur la même période de 2022, selon la firme financière, qui va lancer un nouveau plan de rachat d’actions de 3 milliards de dollars (2,839 milliards d’euros).

Le chiffre d’affaires opérationnel de HSBC au mois de septembre a atteint 50,621 milliards de dollars (47,908 milliards d’euros), soit 49,3% de plus que les revenus de la banque un an plus tôt, grâce à une hausse de 28,6% des revenus nets d’intérêts à 27,512 milliards de dollars (26,038 milliards d’euros), tandis que les revenus de frais et commissions ont baissé de 0,8% à 9,008 milliards de dollars (8,525 milliards d’euros).

Entre juillet et septembre, le bénéfice net attribuable à HSBC a atteint 5,619 milliards de dollars (5,318 milliards d’euros), soit près du triple des 2,002 milliards de dollars (1,895 milliard d’euros) enregistrés un an plus tôt, tandis que le chiffre d’affaires de la banque a augmenté de 44,5 % pour atteindre 15,09 milliards de dollars (14,281 milliards d’euros).

Le revenu net d’intérêts au troisième trimestre a augmenté de 15,5 % pour atteindre 9,248 milliards de dollars (8,752 milliards d’euros), tandis que les revenus de commissions ont augmenté de 5,3 % pour atteindre 3,003 milliards de dollars (2,842 milliards d’euros).

La marge nette d’intérêt (MNI) au troisième trimestre était de 1,70 %, en hausse de 19 points de base par rapport au même trimestre en 2022, bien qu’elle ait diminué de 2 points de base par rapport au trimestre précédent, « reflétant notamment une augmentation du nombre de clients migrant leurs dépôts vers des produits à terme, en particulier en Asie ».

A lire aussi  M. Fallacher reprend la présidence d'Orange Espagne en pleine fusion avec MásMóvil

Le ratio common equity tier 1 (« CET1 ») s’est établi à 14,9 % à la fin du trimestre, soit deux dixièmes de point de plus qu’au trimestre précédent, grâce à la génération de capital et à la baisse des actifs pondérés en fonction des risques (« RWA »).

Le conseil d’administration de HSBC a approuvé un troisième dividende intérimaire de 0,10 $ par action, ainsi que le lancement d’un nouveau plan de rachat d’actions à hauteur de 3 milliards de dollars, qui devrait être achevé lors de la publication des résultats annuels le 21 février 2024, avec un impact négatif attendu sur le ratio CET1 de 0,4 point de pourcentage.

 » Nous avons connu trois trimestres consécutifs de solides performances financières et sommes en bonne voie pour atteindre notre objectif de rendement tangible des capitaux propres d’environ 16 % d’ici 2023 « , a déclaré Noel Quinn, directeur général de HSBC, qui a souligné la croissance généralisée dans l’ensemble des activités et des zones géographiques, soutenue par l’environnement des taux d’intérêt.

Ainsi, pour l’ensemble de l’année, HSBC a réaffirmé qu’elle continue de s’attendre à un rendement des fonds propres corporels moyens (RoTE) d’environ 16 % d’ici 2023 et 2024, en excluant l’impact des acquisitions et des cessions majeures, tandis qu’elle s’attend à ce que les revenus nets d’intérêts en 2023 dépassent 35 milliards de dollars (33 124 millions d’euros).

Auteur/autrice