Inditex gagne 1 168 millions d’euros au cours de son premier trimestre fiscal, soit une hausse de 54 %, et augmente ses ventes de 13 %.

Elle prévoit des investissements ordinaires d’environ 1 600 millions en 2023 après avoir augmenté sa trésorerie nette de 14% à 10 508 millions d’euros.

MADRID, 7 (CALPA PARIS)

Inditex a enregistré un bénéfice net de 1,168 milliard d’euros au premier trimestre de son exercice 2023-2024 (entre le 1er février et le 30 avril), soit une hausse de 54% par rapport à l’année précédente, grâce à une « forte » performance opérationnelle, a annoncé le groupe mercredi.

Sans la provision de 216 M€ pour la Russie et l’Ukraine passée au premier trimestre 2022, le bénéfice net aurait été de 940 M€.

Les ventes, quant à elles, ont augmenté de 13% par rapport au 1er trimestre 2022 pour atteindre 7 611 M€, avec une performance « très satisfaisante » à la fois dans les magasins et en ligne. Les ventes à taux de change constants ont augmenté de 15%.

Le groupe fondé par Amancio Ortega a souligné que les ventes ont été positives dans toutes les zones géographiques et dans tous les formats.

De même, la marge brute a augmenté de 14 % pour atteindre 4 603 millions d’euros et s’est établie à 60,5 % (+34 points de base par rapport au premier trimestre 2022). Les charges d’exploitation ont augmenté de 13%, en deçà de la croissance du chiffre d’affaires.

Le résultat d’exploitation (Ebitda) progresse de 14% à 2 195 M€, tandis que le résultat net d’exploitation (Ebit) augmente de 43% à 1 483 M€ et le résultat avant impôt de 52% à 1 505 M€.

La position financière nette a augmenté de 14 % pour atteindre 10 508 millions d’euros à la fin du premier trimestre de son dernier exercice fiscal.

A lire aussi  Daimler Truck triple presque son bénéfice trimestriel pour atteindre 795 millions d'euros

« Conformément à l’exécution solide du modèle d’entreprise, les flux de trésorerie générés ont augmenté de manière significative », a-t-il déclaré.

En raison de la « forte » performance opérationnelle au cours du premier trimestre fiscal et de la normalisation des conditions de la chaîne d’approvisionnement, les stocks étaient en hausse de 5 % au 30 avril 2023.

Au cours du premier trimestre fiscal, la société a procédé à des ouvertures sur 17 marchés. À la fin de la période, Inditex exploitait 5 801 magasins.

En ce qui concerne le deuxième trimestre, la société a souligné que les collections printemps-été continuent d’être « très bien accueillies » par ses clients.

Les ventes en magasin et en ligne à taux de change constants entre le 1er mai et le 4 juin 2023 ont augmenté de 16% par rapport à la même période en 2022.

DES OPPORTUNITÉS DE CROISSANCE, AVEC 1,6 MILLIARD D’INVESTISSEMENT.

Inditex est présent sur 213 marchés, avec une faible part dans chacun d’entre eux et dans un secteur très fragmenté, ce qui lui permet de continuer à voir de « grandes opportunités de croissance » et d’estimer un investissement ordinaire d’environ 1 600 millions d’euros en 2023.

Au cours de l’exercice actuel, l’entreprise a prévu des investissements pour accroître sa capacité opérationnelle, gagner en efficacité et porter la différenciation à un niveau supérieur.

Plus précisément, l’entreprise a expliqué que ses priorités sont les suivantes : améliorer continuellement sa proposition de mode ; optimiser l’expérience client ; mettre davantage l’accent sur la durabilité ; et préserver le talent et l’engagement de sa main-d’œuvre.

« Le fait de donner la priorité à ces domaines favorisera la croissance à long terme », a-t-il déclaré.

A lire aussi  Santander dirige un contrat d'affacturage syndiqué durable pour Cunext Copper Industries pour un montant de 150 millions d'euros.

« Afin de faire passer notre modèle d’entreprise au niveau supérieur et d’accroître notre différenciation, nous développons différentes initiatives pour les années à venir dans tous les domaines clés », a-t-il ajouté.

L’entreprise continue également d’estimer une « forte » productivité des ventes dans ses magasins, de sorte que la croissance de l’espace brut en 2023 sera d’environ 3 %.

« L’optimisation des magasins est une tâche permanente », a souligné la société, qui s’attend à ce que la contribution de l’espace aux ventes soit positive en 2023.

« Nous continuons à connaître une évolution très positive des ventes en ligne et prévoyons une part croissante des ventes en ligne dans les ventes totales du groupe », a déclaré le groupe qui, aux taux de change actuels, s’attend à un impact de change de -2,5% sur les ventes en 2023.

En 2023, Inditex prévoit une marge brute stable (+/-50 points de base).

Auteur/autrice