La croissance des ventes au détail s’accélère en mai pour atteindre 6,6 %.

MADRID, 28 juin (CALPA PARIS) – Le commerce de détail a enregistré une hausse des ventes de 6,6% en mai par rapport au même mois de 2022, soit un taux supérieur de 1,5 point à celui du mois précédent, selon l’Institut national de la statistique (INE) ce mercredi.

Avec le chiffre de mai, les ventes du commerce de détail ont été positives en glissement annuel pendant six mois consécutifs.

Au sein du secteur, les ventes de produits alimentaires ont augmenté de 4,3% sur un an, tandis que les ventes d’autres produits ont progressé de 14,1% par rapport à mai 2022, avec des hausses respectives de 13,7% et 11,4% pour les ventes d’autres biens et d’équipement personnel.

Par mode de distribution, la plus forte hausse des ventes sur un an a été enregistrée par les grandes chaînes (+13,3%), suivies par les petites chaînes (+7,8%), les entreprises unilocalisées (+5,6%) et les grands magasins (+2,3%).

En éliminant les effets saisonniers et calendaires, le chiffre d’affaires du commerce de détail a augmenté de 6% au cours du cinquième mois de l’année, soit un taux supérieur de trois dixièmes de point de pourcentage à celui d’avril.

LES VENTES AUGMENTENT DE 0,3% AU MOIS DE MAI

En termes mensuels (mai sur avril), le commerce de détail a augmenté ses ventes de 0,3% en données corrigées des variations saisonnières, un taux inférieur de six dixièmes de point de pourcentage à celui d’avril. Malgré cela, cet indicateur a accumulé trois mois consécutifs de hausse en glissement annuel.

Par produit, les ventes de produits alimentaires ont augmenté de 0,8% en mai par rapport au mois précédent, tandis que celles des autres produits ont baissé de 0,2%, avec une hausse de 0,3% des ventes d’équipements du foyer et de 11,3% des autres biens. Les ventes d’équipement de la personne ont quant à elles chuté de 11,7% en mai par rapport à avril.

A lire aussi  Ecolumber perd 11,2 millions d'euros en juin, soit près de sept fois plus, sur fond de restructuration

Par mode de distribution, la seule hausse mensuelle des ventes a été enregistrée par les grandes chaînes (+1,4%), alors que les entreprises unilocalisées n’ont pas connu de variation. En revanche, les petites chaînes et les grands magasins ont réduit leurs ventes de 0,5% et 0,2%, respectivement, par rapport à avril.

L’EMPLOI RALENTIT SON TAUX DE CROISSANCE À 1,6%.

En termes d’emploi, le secteur a enregistré une hausse de l’emploi de 1,6% en glissement annuel en mai, soit un taux inférieur de quatre dixièmes de point de pourcentage à celui du mois précédent. Avec cette reprise, l’emploi dans le commerce de détail a désormais accumulé 25 mois consécutifs de hausse en glissement annuel.

La plus forte hausse de l’emploi en glissement annuel a été observée dans les grandes chaînes (+3,8%), suivies par les grands magasins (+1,5%), les petites chaînes (+1%) et les entreprises unilocalisées (+0,6%).

En termes mensuels, l’emploi dans le secteur a augmenté de 0,5%, avec une hausse notable de l’emploi dans les stations-service (+1,1%) et dans les grandes chaînes (+0,9%) et les grands supermarchés (+0,7%).

TOUTES LES COMMUNAUTÉS AUGMENTENT LEURS VENTES

Les ventes au détail ont augmenté en rythme annuel dans toutes les communautés autonomes au cours du mois de mai.

Les hausses les plus importantes ont été enregistrées dans les îles Baléares (+15,2%), à Madrid (+10,1%) et en Catalogne (+7,6%), tandis que les hausses les plus modérées ont été observées en Castille et Léon (+0,3%), en Murcie (+1,6%) et en Navarre (+1,9%).

L’emploi dans le commerce de détail a augmenté dans 13 communautés en taux annuel, les Îles Baléares (+5,7%) et les Îles Canaries (+3,7%) étant en tête des hausses.

A lire aussi  S&P révise la perspective de la note "BBB/A-2" de Vodafone de "positive" à "stable".

A l’opposé, quatre communautés ont réduit leurs effectifs dans le commerce de détail par rapport à mai 2022 : Asturias (-1,4%), Navarre (-0,2%) et La Rioja et Murcia, toutes deux en baisse de 0,1%. L’emploi a également baissé dans la ville autonome de Ceuta (-0,8%).

Auteur/autrice