La Sareb lance un appel d’offres de 4,8 millions d’euros pour recruter des spécialistes de la saisie immobilière

MADRID, le 21 mai (CALPA PARIS) –

La Sociedad de Gestión de Activos Procedentes de la Reestructuración Bancaria (Sareb) a lancé un appel d’offres d’une valeur estimée à 4,8 millions d’euros pour recruter des spécialistes de la saisie, selon les informations de la Plataforma de Contratación del Sector Público (plate-forme de passation des marchés du secteur public).

Le marché est composé de deux lots dont l’objectif est, dans les deux cas, le contrôle et le suivi des procédures de recouvrement des prêts auprès des promoteurs immobiliers, qu’elles soient initiées par la Sareb ou par des tiers liés à ce type de procédure, qui peuvent être les entités avec lesquelles la société partage la dette. Ils seront également chargés de la phase préliminaire de préparation des documents pour la légalisation des dossiers.

Dans le cahier des charges administratif, la Sareb explique que, compte tenu de sa structure interne et de la définition initiale du contrat SMO (Simplification du Modèle Opérationnel), où ces tâches ne sont pas incluses, il est « nécessaire » de couvrir cette partie du modèle opérationnel.

Rappelons que ce contrat SMO a été attribué l’année dernière par la Sareb aux sociétés de gestion Hipoges et Anticipa-Aliseda, qui ont ainsi commencé à gérer et à commercialiser les actifs de la société à vendre pour une valeur d’environ 25,3 milliards d’euros.

Elle recherche ainsi un ou deux nouveaux « servicers » pour aider à « réduire les délais, améliorer les conditions du processus de revendication judiciaire des actifs financiers et leur conversion en actifs immobiliers, ainsi que maximiser la recouvrabilité de la solvabilité des débiteurs, des garants, etc ».

A lire aussi  BeDisruptive nomme Begoña Villacís directrice mondiale des relations institutionnelles

Comme critères de solvabilité technico-professionnelle, la Sareb a établi que l’adjudicataire ou les adjudicataires doivent avoir un responsable avec une expérience minimale démontrable de dix ans dans la gestion des procédures de recouvrement, ainsi que deux responsables, un pour chacune des parties (soutien juridique et préparation des documents) qui doivent avoir une expérience minimale de sept ans dans la gestion des tâches liées à chacun des blocs susmentionnés.

Le budget de base de l’appel d’offres est de 3,09 millions d’euros, mais il passe à 4,88 millions d’euros si l’on inclut les deux prolongations possibles de 12 mois qui sont envisagées, bien que la seconde durera jusqu’au 28 novembre 2027.

Auteur/autrice