L’action d’Ericsson perd plus de 10 % après l’annonce d’une chute de 89 % des bénéfices en juin

MADRID, 14 juil. (CALPA PARIS) –

Les actions de la société de téléphonie Ericsson ont chuté de plus de 10 pour cent en bourse après la publication des résultats de l’entreprise jeudi et l’annonce d’une chute de 88,9 pour cent des bénéfices au mois de juin.

L’action Ericsson s’échangeait à la clôture de la bourse de Stockholm à 52,33 couronnes suédoises (4,55 euros), en baisse de 10,64% par rapport à l’ouverture, réduisant sa valeur de 6,23 couronnes (0,54 euros).

Les mouvements ont été déclenchés après que le fabricant suédois de réseaux et d’équipements de télécommunications a affiché un bénéfice net attribuable de 830 millions de couronnes (72 millions d’euros) au cours des six premiers mois de 2023, soit une baisse de 88,9 % par rapport au bénéfice enregistré au cours de la même période de l’exercice précédent.

Entre avril et juin, la multinationale scandinave a enregistré une perte de 686 millions de couronnes (60 millions d’euros), contre un bénéfice net attribuable de 4,504 milliards de couronnes (391 millions d’euros) au deuxième trimestre 2022, après avoir pris en compte un impact négatif de 3,1 milliards de couronnes (269 millions d’euros) pour les coûts de restructuration. L’entreprise estime l’impact de sa restructuration sur l’ensemble de l’année à environ 7 milliards de couronnes (608 millions d’euros).

Les ventes nettes d’Ericsson au premier semestre 2023 ont atteint 126,997 milliards de couronnes (11,039 milliards d’euros), soit 8% de plus que le chiffre d’affaires de l’entreprise au premier semestre 2022, dont une avancée de 3,2% des revenus comptabilisés entre avril et juin à 64,444 milliards de couronnes (5,602 milliards d’euros).

A lire aussi  Nadia Calviño reçoit la médaille de la Foreign Policy Association pour son engagement en faveur du multilatéralisme

Plus précisément, l’activité réseau de l’entreprise a réduit son chiffre d’affaires de 2% au cours du semestre, à 84,9 milliards de couronnes (7,38 milliards d’euros), tandis que la division cloud et services numériques a augmenté ses ventes de 9% à 28,5 milliards de couronnes (2,477 milliards d’euros) et que le chiffre d’affaires de l’activité entreprise a augmenté de 275% à 12,4 milliards de couronnes (1,077 milliard d’euros).

En ce qui concerne les différentes zones géographiques dans lesquelles elle opère, la société a enregistré une croissance de 101 % de son chiffre d’affaires en Asie du Sud-Est, en Inde et en Océanie, pour atteindre 27,8 milliards de couronnes suédoises (2 416 millions d’euros).

En revanche, le chiffre d’affaires d’Ericsson a chuté de 28 % en Amérique du Nord, à 31,4 milliards de couronnes (2,729 milliards d’euros), et de 26 % en Asie du Nord-Est, à 9,4 milliards de couronnes (817 millions d’euros). Le chiffre d’affaires en Europe et en Amérique latine a baissé de 1% à 30,2 milliards de couronnes suédoises (2 625 millions d’euros).

« Nous sommes convaincus que le marché va se redresser », a déclaré Börje Ekholm, président-directeur général d’Ericsson, qui s’est dit convaincu que l’entreprise suédoise est bien placée pour bénéficier de nouveaux investissements.

« Le calendrier exact de ces investissements accrus dans les réseaux est, bien sûr, entre les mains de nos clients, mais nous nous attendons à ce que le marché connaisse une reprise progressive d’ici la fin de 2023 et s’améliore en 2024 », a-t-il ajouté.

Auteur/autrice

A lire aussi  Coca-Cola Europacific Partners augmente son chiffre d'affaires de 6 % pour atteindre 13 784 millions d'euros en septembre et augmente son dividende