Lagarde défend le changement climatique comme une « priorité » dans la stratégie de la BCE


Archive – 02 février 2023, Hesse, Francfort/Main : Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE), s’exprime lors d’une conférence de presse au siège de la BCE. La Banque centrale européenne (BCE) a relevé son taux d’intérêt directeur de 50 points de base pour le porter à 3,0 %. – Arne Dedert/dpa – Archive

MADRID, 23 juin (CALPA PARIS) –

La menace que représente le changement climatique est une priorité dans la stratégie de la Banque centrale européenne (BCE) en raison de la grande influence qu’elle peut avoir sur la stabilité des prix et la stabilité financière, selon la présidente de l’institution, Christine Lagarde.

« A la BCE, nous avons fait du changement climatique une priorité de notre stratégie », a déclaré la Française dans son discours au Sommet pour un nouveau pacte financier mondial, qui se tient à Paris.

Dans ce sens, Mme Lagarde a défendu la position de la BCE car le changement climatique affecte l’inflation, qui est « la bête que tous les banquiers centraux veulent dompter ».

Elle a également averti qu’il s’agit d’un risque qui affecte les bilans et qui est également important pour les banques supervisées par la banque centrale, qui doivent prendre en compte leur exposition aux risques du changement climatique.

« Nous avons ajusté notre portefeuille d’obligations d’entreprises et modifié notre gestion des garanties et des risques afin de mieux prendre en compte les risques climatiques tout en offrant des incitations pour soutenir la transition verte de l’économie », a-t-il expliqué.

A lire aussi  Destinations intérieures et dépenses prudentes : les clés du tourisme cet été

Auteur/autrice