L’Argentine introduit une série de mesures d’allègement fiscal pour les indépendants, les PME et les petits contribuables

Le gouvernement va prolonger de façon permanente le remboursement de la TVA pour les consommateurs

MADRID, Sep 22 (CALPA PARIS) –

Le ministre argentin de l’économie, Sergio Massa, a présenté ce vendredi une batterie de mesures visant à garantir des allègements fiscaux pour les petits contribuables, les travailleurs professionnels, les indépendants et les PME, dans le but de faire face à la situation économique compliquée que traverse le pays.

L’objectif de ces mesures, qui entreront en vigueur ce lundi, est de créer un système fiscal plus progressif et de corriger les situations qui affectent les poches de millions d’Argentins, selon le ministre.

Plus de 396 000 PME devraient bénéficier de ces mesures, qui comprennent la simplification fiscale, la suspension de certaines exécutions fiscales et un plan de paiement qui leur permettra de régulariser leurs dettes en 120 mensualités au maximum et à un taux de 4,14 % par mois.

Environ 701.000 travailleurs indépendants verront le paiement de leurs cotisations personnelles et de la TVA pour les mois de septembre, octobre, novembre et décembre prolongé. Parallèlement, les montants du barème de retenue de l’impôt sur le revenu seront actualisés, avec un nouveau montant non soumis à retenue.

REMBOURSEMENT DE LA TVA

En plus de cette annonce d’allègement fiscal, le ministre a annoncé qu’une lettre serait également envoyée lundi au Congrès pour rendre permanente la décision de rembourser 21 % de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les produits de base du panier de la ménagère pour les groupes les plus vulnérables.

A lire aussi  Sordo (CCOO) et Álvarez (UGT) évaluent les données "positives" : "C'est un exemple pour les pays environnants".

Cette règle, approuvée il y a quelques jours, était de nature temporaire, avec une date d’expiration en décembre 2024, sous réserve d’approbation par le Congrès. Le montant maximum du remboursement est de 18 800 pesos argentins (50,35 euros) par mois, passant à 23 000 pesos argentins (61,60 euros) en 2024.

Le contexte inflationniste en Argentine a motivé le gouvernement à mettre en place ces mesures. Avec un indice des prix de 124,4% en août, l’objectif est d’améliorer le revenu disponible et le pouvoir d’achat des familles les plus vulnérables, qui consacrent la totalité ou une grande partie de leurs revenus aux produits de première nécessité.

Le lancement de ces mesures coïncide avec la course à la présidence en Argentine, dans laquelle Sergio Massa est l’un des candidats en lice, bien qu’il soit en perte de vitesse en raison de la crise économique que traverse le pays. Ainsi, avec ce type d’initiative, le gouvernement cherche à réactiver la candidature du parti au pouvoir tout en améliorant la situation économique.

Auteur/autrice