L’ATA souligne que le mois de mai a été marqué par le plus mauvais chiffre d’inscriptions d’indépendants de toute la décennie

MADRID, 2 juin (CALPA PARIS) –

L’ATA a souligné ce vendredi que le mois de mai a enregistré le pire chiffre d’affiliation des travailleurs indépendants de toute la décennie, malgré la croissance de 9.522 travailleurs indépendants par rapport à avril 2023.

De même, en glissement annuel, le nombre de travailleurs indépendants a également augmenté, avec 1 354 travailleurs de plus qu’en mai de l’année dernière, bien que l’ATA ait indiqué qu’il s’agit d’un chiffre pratiquement inférieur de moitié à celui enregistré le mois dernier.

« L’inscription des travailleurs indépendants ne se passe pas bien du tout. Nous parlons du fait que, bien qu’il y ait eu une augmentation du nombre de travailleurs indépendants en mai, cette croissance est la pire de toute la décennie », a déclaré le président de l’ATA, Lorenzo Amor.

Il a également indiqué que 12 communautés autonomes comptent actuellement moins d’indépendants qu’il y a un an. Seules les îles Baléares (+2,4 %), les îles Canaries (+2,3 %), Valence (+0,9 %), l’Andalousie (+0,6 %) et Madrid (+0,4) ont vu leur nombre d’inscriptions augmenter par rapport à l’année précédente.

« Sachant que les Espagnols sont de nouveau appelés aux urnes le 23 juillet, l’ATA demande au prochain gouvernement de prendre un engagement clair et décisif en faveur des travailleurs indépendants et des entreprises », a déclaré le président de l’ATA.

Enfin, M. Amor a appelé à l’élimination des « obstacles et des entraves » à l’activité entrepreneuriale, ainsi qu’à éviter les « punitions fiscales » et à ne pas alourdir les « charges bureaucratiques » en termes de cotisations ou d’impôts.

Auteur/autrice

A lire aussi  Le statut du boursier prévoit des sanctions pouvant aller jusqu'à 225 000 euros, l'indemnisation des frais et la limitation des activités extrascolaires.