Le BOE publie l’attribution à Deloitte et Odiseia de la création d’un « sceau » d’IA pour 2,3 millions d’euros.

MADRID, 21 oct. (CALPA PARIS) –

Le Journal officiel de l’État (BOE) a publié ce samedi l’attribution d’un montant de 2,3 millions d’euros (TTC) à l’entreprise commune temporaire (UTE) entre Deloitte et Odiseia pour la création d’une certification sous forme de  » sceau  » visant à garantir que les entreprises et les entités qui mettent en œuvre des algorithmes d’intelligence artificielle (IA) le font de manière  » éthique, robuste et non discriminatoire « .

Plus précisément, l’entreprise commune entre Deloitte et Odiseia s’est vu attribuer le lot principal du contrat pour « des services d’élaboration de plans d’impact de l’intelligence artificielle, de développement d’un label et des services d’étude liés aux environnements d’expérimentation des systèmes d’intelligence artificielle ».

Le ministère de l’Economie précise dans le cahier des charges que la certification « sera une démarche volontaire des entreprises » et que « pour accroître le succès » de l’initiative, des « mécanismes facilitant l’adoption du sceau » et des « mesures de diffusion » doivent être « déployés ».

Cependant, le contrat attribué à l’entreprise commune entre Deloitte et Odiseia comprend également la mise en œuvre du projet pilote d’IA en Espagne (« bac à sable ») de la future réglementation européenne sur l’IA, selon le portail des marchés publics de l’État, comme l’a rapporté Europa Press.

À cet égard, le cahier des charges stipule que le soumissionnaire retenu doit assurer le suivi du pilote et des entreprises, ainsi que la clôture du pilote d’IA, y compris toutes les tâches de normalisation.

« En s’appuyant sur les guides de démarrage du projet pilote, des guides finaux seront élaborés à l’intention des entreprises pour décrire en détail la manière de se conformer aux exigences du règlement, en tenant compte du retour d’information du projet pilote. De nouveaux guides sectoriels et relatifs à des cas d’utilisation complexes seront ajoutés », ajoute le document.

PROTECTION DES GROUPES VULNÉRABLES EN IA

L’autre lot du marché général a été attribué à NTT Data pour un montant de deux millions d’euros (taxes comprises) et comprend des services de consultance pour l’élaboration du « Plan national pour la protection des groupes vulnérables dans l’IA » et du « Plan de sensibilisation et de confiance dans l’IA ».

A lire aussi  Le conseil d'administration de Repsol votera jeudi pour permettre à Brufau et Imaz de rester à la tête de l'entreprise pour quatre années supplémentaires.

NTT Data doit évaluer les « impacts sociaux de l’utilisation de l’IA » pour l’Espagne et aider les institutions à formuler des politiques publiques pour « orienter stratégiquement » et « efficacement » le domaine de l’IA.

Auteur/autrice