Le juge approuve la restructuration de Celsa et approuve le maintien des fonds dans le groupe.


Archive – Façade du Palais de Justice de Catalogne, siège du TSJC et du Tribunal Supérieur de Barcelone. – DAVID ZORRAKINO – CALPA PARIS – Archives

Il estime que le plan « assure la viabilité du Groupe Celsa ».

BARCELONE, 4 (CALPA PARIS) – Le Tribunal Supérieur de Justice de Catalogne (TSJC) a approuvé le plan de restructuration proposé par les créanciers de Celsa, qui deviendront ainsi actionnaires de la société à la place des propriétaires actuels.

Dans la résolution, le magistrat donne son accord à l’approbation du plan « étant donné qu’il remplit toutes les conditions légales, que le montant de la dette est beaucoup plus élevé que la valeur de l’entreprise et que, avec la proposition des créanciers, la viabilité du Groupe Celsa est assurée », a-t-il déclaré lundi dans un communiqué.

La sentence a été rendue publique après le procès d’opposition à l’homologation de ce plan par les actionnaires de Celsa qui s’est tenu en juillet, au cours duquel ils ont défendu la solvabilité du groupe.

Le plan, qui selon le TSJC est déjà approuvé, « prévoit la capitalisation d’une partie significative de la dette », de sorte que les fonds d’investissement des créanciers deviennent actionnaires.

« SEULE ALTERNATIVE »

Le jugement reconnaît le pouvoir des créanciers de mettre en œuvre le plan et le considère comme « la seule alternative viable à moyen terme pour l’ensemble du Groupe Celsa ».

A lire aussi  Sabadell place 750 millions d'euros d'obligations senior non préférées à six ans

Il les avertit également qu’ils « doivent respecter strictement leurs engagements, en préservant et en augmentant la valeur de l’entreprise, en maintenant son intégrité, en préservant l’emploi, sans altérer les centres de décision stratégiques si importants pour l’ensemble de l’économie ».

Comptable

Auteur/autrice