Le Perte Naval subventionnera 40 projets de 73 entreprises pour un montant de plus de 56 millions d’euros.

Les principales entités des projets de tracteurs sont Navantia et Marina Barcelona.

MADRID, 14 sept. (CALPA PARIS) –

Le Perte Naval subventionnera avec 56,2 millions d’euros un total de 40 projets impliquant 73 entreprises, dont les principales sont Navantia et Marina Barcelona, selon un communiqué du ministère de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme.

En outre, ce projet stratégique pour l’industrie navale contribuera à la modernisation du secteur en Espagne, en augmentant sa compétitivité d’environ 15 % et en atteignant un taux de croissance annuel de 9 % pour le secteur.

Il devrait ainsi contribuer à la création d’environ 3 100 emplois de qualité, principalement dans les régions périphériques.

Pour le ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme, Héctor Gómez, ces données confirment que « le modèle de partenariat public-privé du Perte fonctionne pour attirer des projets de transformation industrielle dans le secteur naval ».

« Ce gouvernement s’est engagé à créer des emplois de qualité dans les zones historiquement touchées par les crises industrielles, comme les chantiers navals », a ajouté M. Gómez.

Le 15 mars 2022, le Conseil des ministres a approuvé l’accord déclarant comme projet stratégique la reprise économique et la transformation, la modernisation et la diversification de l’écosystème naval espagnol.

Plus tard, le 29 décembre de la même année, l’ordre d’appel a été publié au Journal officiel de l’État (BOE), et la date limite de dépôt des candidatures a été fixée au 13 mars 2023.

Selon le ministère, l’entité Pymar a joué un rôle important dans la dynamisation et l’aide à la participation des entreprises privées du secteur dans le Perte Naval.

A lire aussi  Amber lance une contre-offre sur Applus à 9,75 euros par action

Auteur/autrice