Le pétrole est en hausse après la décision de l’OPEP+ de prolonger le resserrement jusqu’en 2024

MADRID, Jun. 5 (CALPA PARIS) –

Le prix du baril de pétrole, tant le Brent que le West Texas Intermediate, s’est négocié à la hausse après l’annonce dimanche par l’OPEP+, qui regroupe l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d’autres producteurs tels que la Russie, du maintien d’une production commune de 40,46 millions de barils par jour en 2024, consolidant ainsi les réductions précédemment annoncées.

Ainsi, le prix du baril de brut comme référence pour le Vieux Continent est monté à 78,72 dollars lundi, à son plus haut niveau depuis fin mai, bien qu’il ait ensuite atténué son ascension à un peu plus de 77 dollars, avec une hausse d’un peu plus de 1% par rapport à vendredi.

Dans le cas du pétrole brut WTI, la référence pour les Etats-Unis, le rebond a atteint plus de 75 dollars, le plus haut niveau depuis le début du mois de mai, bien que le prix du baril de ce type de pétrole se soit ensuite modéré à 72,81 dollars, en hausse de 1,5%.

Dimanche, les pays de l’OPEP+ ont confirmé leur engagement à ajuster le niveau de production totale de pétrole brut à 40,46 mb/j, à partir du 1er janvier 2024 et jusqu’au 31 décembre 2024.

Comme convenu, les pays de l’OPEP maintiendront leur production tout au long de l’année prochaine à 24,994 millions de barils par jour, tandis que les producteurs non membres de l’OPEP fourniront 15,469 mb/j.

Auteur/autrice

A lire aussi  Piero Cipollone, vice-gouverneur de la Banque d'Italie, est le seul candidat pour remplacer Fabio Panetta à la BCE.