Le prix des loyers reste stable en octobre, mais augmente de 9,4 % en un an, selon Idealista.

MADRID, 3 nov. (CALPA PARIS) –

Le prix des loyers n’a pas enregistré de variations en octobre, répétant les 11,8 euros par mètre carré du mois précédent, mais au cours de l’année dernière il a augmenté de 9,4%, selon le dernier rapport de prix publié par Idealista, qui signale également une diminution de 0,6% au cours du dernier trimestre.

Malgré le maintien des prix en octobre, jusqu’à 38 capitales provinciales ont connu des augmentations du prix des logements locatifs au cours du mois dernier. L’augmentation la plus prononcée est celle de Segovia, où les loyers ont augmenté de 7%, suivie par des hausses à Valencia (+4%), Ciudad Real (+3,2%), Albacete (+3,1%), Cáceres (+3%) et Ourense (+2,7%).

En revanche, Huesca est la capitale où les loyers ont le plus baissé au cours du dernier mois (-2,1%), suivie de León (-1%), San Sebastián (-0,7%) et Ávila (-0,6%).

Outre Valence, les loyers ont également augmenté dans les principales villes du pays : Palma (+2,2%), Barcelone (+2%), Malaga (+1,6%), Bilbao (+0,8%), Alicante (+0,8%), Madrid (+0,8%) et Séville (+0,3%).

BARCELONE, LA VILLE LA PLUS CHÈRE

Barcelone reste la capitale où les loyers sont les plus chers, avec un prix de 20,4 euros par mètre carré, suivie de Madrid (17,8 euros) et de Saint-Sébastien (16,8 euros). Elles sont suivies par Palma (14,9 euros), Bilbao (13,3 euros) et Malaga (13 euros par mètre carré).

En fait, le portail immobilier souligne que Barcelone, Madrid, Palma et Malaga atteignent leur prix le plus élevé depuis qu’Idealista a enregistré des records.

A lire aussi  Le taux de chômage en Italie s'est établi à 7,6 % en mai, son niveau le plus bas depuis avril 2020.

D’autre part, Zamora (6,1 euros par mètre carré), Cáceres (6,4 euros) et Ciudad Real (6,4 euros) sont les capitales où les loyers sont les plus bas.

En ce qui concerne la ventilation des données par communautés autonomes, les loyers ont augmenté dans 11 régions au cours du mois dernier. L’Andalousie (+1,3%), l’Euskadi (+0,8%) et les Asturies (+0,8%) sont en tête des augmentations des prix des loyers.

Elles sont suivies par Castilla-La Mancha (+0,7%), Comunidad Valenciana (+0,6%), Canarias (+0,6%), Cataluña (+0,6%), Navarra (+0,4%), Comunidad de Madrid (+0,3%), Castilla y León (+0,3%) et Aragón (+0,1%).

La Cantabrie, en revanche, est en tête des baisses, les attentes des propriétaires ayant chuté de 5,1%. Elle est suivie par la région de Murcia (-1,8%), les îles Baléares (-0,8%), La Rioja et la Galice (-0,5% dans les deux cas).

LES ILES BALÉARES, MADRID ET LA CATALOGNE, LES COMMUNAUTÉS LES PLUS CHÈRES

Les îles Baléares, Madrid et la Catalogne, avec une moyenne de 16,1 euros par mètre carré, sont les régions où les prix de location sont les plus élevés. Elles sont suivies par le Pays basque (13,2 euros) et les îles Canaries (12,8 euros).

À l’opposé, l’Estrémadure (6,1 euros par mètre carré) et la Castille-La Manche (6,6 euros) sont les régions les moins chères.

Auteur/autrice