Le prix du pétrole a augmenté de 15,4 % depuis la première quinzaine de juillet et le prix du litre est maintenant de 9,42 euros.

MADRID, 30 août (CALPA PARIS) –

Le prix de l’huile d’olive a « explosé » au cours du dernier mois et demi, avec une augmentation de 15,4 %, ce qui a porté le prix moyen par litre à 9,42 euros, bien que dans certaines marques il dépasse les 12 euros, selon les calculs de l’Organisation des consommateurs et des utilisateurs (OCU).

L’OCU a réalisé une enquête sur les prix de 19 marques d’huile d’olive vierge extra dans 10 chaînes de supermarchés et a conclu que la hausse « est généralisée et affecte pratiquement toutes les marques » dans toutes les chaînes étudiées (Alcampo, Carrefour, Dia, Caprabo, El Corte Inglés, Hipercor, Eroski, Mercadona, Consum et Condis).

En ce qui concerne les marques, l’enquête de l’OCU montre qu’une seule marque a baissé de prix, Mar de olivos (-1%). A l’opposé, plusieurs marques blanches ont enregistré une hausse allant jusqu’à et plus de 30% en seulement 45 jours, ce qui peut également être dû à la disparition d’offres spécifiques qui étaient disponibles en juillet.

L’organisation souligne que les augmentations du prix de l’huile dans toutes ses variétés trouvent leur origine « dans la réduction significative de la récolte subie cette saison », où la production a chuté d’environ 50 %.

FORTE SPÉCULATION

Cependant, l’OCU a dénoncé « la forte spéculation qui existe autour du prix du pétrole », puisque le produit qui se trouve aujourd’hui dans les supermarchés a été acheté à des prix « bien inférieurs » à ceux pratiqués actuellement sur le marché de gros.

L’OCU a également mis en garde contre l’effet de ces fortes hausses sur les consommateurs et contre la réduction de la consommation d’huile d’olive, qui sera remplacée par d’autres huiles.

A lire aussi  Ford gagne 4,614 milliards d'euros pour l'année se terminant en septembre, contre des pertes de 2022.

Face à cette situation, l’organisation a demandé au ministère de l’Agriculture de renforcer le contrôle de la chaîne de production de l’huile d’olive « afin d’éviter les abus et la spéculation qui pourraient se produire et qui ont des effets négatifs tant pour le secteur que pour les agriculteurs ».

Auteur/autrice