Les procureurs allemands perquisitionnent le siège de Volkswagen pour y trouver des paiements illégaux présumés au comité d’entreprise

803134.1.260.149.20230928074222


Archive – Volkswagen – VOLKSWAGEN – Archive

MADRID, Sep. 28 (CALPA PARIS) –

Le parquet de Braunschweig a effectué plusieurs perquisitions dans les bureaux de Volkswagen au siège de Wolfsburg, dans le nord de l’Allemagne, pour le versement présumé de salaires excessifs à des membres du comité d’entreprise, ce qui impliquerait un traitement de faveur contraire à la loi.

Selon le journal allemand Handelsblatt, les bureaux du conseil d’administration, du comité d’entreprise et du service juridique de Volkswagen ont été perquisitionnés pendant plusieurs heures mardi.

« En toile de fond, il y a le versement de salaires à des membres du comité d’entreprise, en violation de l’interdiction de favoritisme prévue par la loi sur la constitution des sociétés », a expliqué un porte-parole du ministère public.

En outre, quatre domiciles privés « sans lien » avec le constructeur automobile ont été perquisitionnés.

Selon le journal allemand, le mandat de perquisition indique qu’au printemps 2019, des représentants autorisés du groupe auraient persuadé deux juges du tribunal du travail de Braunschweig de certifier des accords avec des comités d’entreprise afin de donner à la procédure une apparence légale.

Cela fait des années que l’on cherche à savoir si Volkswagen verse des salaires excessifs aux membres des comités d’entreprise. En réponse à ces soupçons et par mesure de précaution, le constructeur automobile allemand a réduit les salaires de plus d’une douzaine de membres du comité d’entreprise occupant des postes de direction en 2017.

A lire aussi  Banco do Brasil a augmenté ses bénéfices de 15,2 % au premier semestre pour atteindre 3 065 millions d'euros.

Auteur/autrice