Le taux d’inflation américain reste inchangé en septembre à 3,7 %.

Le taux d’inflation sous-jacente a baissé de deux dixièmes de point de pourcentage à 4,1%.

MADRID, 12 octobre (CALPA PARIS) –

Le taux d’inflation en glissement annuel aux États-Unis en septembre a répété la même hausse qu’en août, soit 3,7 %, mettant fin aux deux hausses consécutives enregistrées au cours des deux mois précédents, selon le Bureau of Labor Statistics du ministère américain du Travail.

Les prix du logement ont représenté à eux seuls la moitié de la hausse de l’inflation enregistrée en septembre, avec une augmentation de 7,2%, tandis que les prix des carburants ont également pesé sur le chiffre, avec une augmentation de 3%.

L’alimentation a également enregistré une hausse de 3,7 % par rapport à l’énergie qui, dans son ensemble, a baissé de 0,5 %, principalement en raison de la chute de 19,9 % des services de gazoducs.

Pour sa part, le taux d’inflation sous-jacente, qui exclut l’impact de la volatilité des prix des denrées alimentaires et de l’énergie, a atteint 4,1 %, soit deux dixièmes de point de pourcentage de moins qu’en août. Cependant, la lecture mensuelle a été la même qu’en août, 0,3%.

MARCHÉ DU TRAVAIL

D’autre part, le Département américain du travail a rapporté que les demandes initiales d’allocations chômage ont atteint 209 000, inchangées par rapport à la semaine précédente.

De même, le nombre de personnes bénéficiant d’une forme d’allocation de chômage s’élevait à 1 702 000 à la fin du mois de septembre, ce qui représente une augmentation hebdomadaire de 30 000 bénéficiaires.

A lire aussi  38 % des Espagnols estiment qu'ils paient trop d'impôts et 77 % pensent que les impôts ne sont pas facturés de manière équitable, selon l'ECI.

Auteur/autrice