Les actions du conglomérat de Berlusconi montent en flèche après le décès de l’homme d’affaires et politicien italien

MADRID, 12 juin (CALPA PARIS) –

Les actions de MediaForEurope (MFE), anciennement Mediaset, le groupe de médias fondé par Silvio Berlusconi et contrôlé par Fininvest, ont augmenté d’environ 10 % après le décès de l’homme d’affaires et politicien italien à l’âge de 86 ans, compte tenu des mouvements d’entreprise qui pourraient avoir lieu à l’avenir.

Dans ce sens, le journal « Il Sole 24 Ore » souligne que la nouvelle du décès de Silvio Berlusconi a provoqué l’achat d’actions dans des sociétés cotées en bourse liées à Fininvest, dans l’hypothèse où le décès du fondateur pourrait conduire à une réorganisation de la structure de contrôle du conglomérat d’entreprises.

En conséquence, les actions de classe A de MFE ont augmenté de 9,67 % à la Bourse de Milan, tandis que les actions de classe B ont augmenté de plus de 8 %.

De même, d’autres actions liées au conglomérat, comme celles de la maison d’édition Mondadori, contrôlée par Fininvest, ont augmenté de près de 2 %, tandis que celles de la société allemande ProsiebenSat ont augmenté de près de 5 % à la Bourse de Francfort.

L’ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi, figure centrale de la politique italienne des dernières décennies, est décédé lundi à l’âge de 86 ans dans un hôpital de Milan où il était hospitalisé depuis plusieurs jours, souffrant d’une leucémie.

La santé de M. Berlusconi s’était détériorée au cours des derniers mois et l’inquiétude s’est accrue au début du mois d’avril, lorsqu’il a été admis à l’hôpital San Raffaele de Milan en soins intensifs. Il a ensuite été confirmé qu’il souffrait d’une leucémie et, bien qu’il ait été libéré 45 jours plus tard, il est retourné au centre la semaine dernière.

A lire aussi  L'Ibex 35 s'ouvre sur une hausse de 0,84 % après le "feu vert" à l'accord sur le plafond de la dette aux États-Unis.

Plusieurs membres de sa famille, dont plusieurs de ses enfants, s’étaient rendus à la clinique lundi matin, rapporte AdnKronos. Ces derniers jours, il a également reçu le soutien de représentants de la politique italienne, notamment de ses partenaires au sein du gouvernement.

Berlusconi, fondateur de Forza Italia, a été trois fois chef du gouvernement : entre mai 1995 et janvier 1995, entre juin 2001 et mai 2006, et entre mai 2008 et novembre 2011. Son parti est également partenaire de l’actuelle coalition gouvernementale, avec la Ligue de Matteo Salvini et les Frères d’Italie de Giorgia Meloni.

Auteur/autrice