Les dépenses de pensions ont atteint le chiffre record de 12 039 millions en août, en hausse de 10,9%.

La pension de retraite moyenne augmente de 9,5 % pour atteindre 1 375,7 euros par mois

MADRID, 29 (CALPA PARIS)

La Sécurité sociale a alloué un montant record de 12 039,2 millions d’euros au paiement de la masse salariale mensuelle ordinaire des pensions contributives au mois d’août, soit 10,9 % de plus qu’au même mois de 2022, selon le ministère de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et des Migrations ce mardi.

La masse salariale mensuelle ordinaire des pensions a dépassé les 12 milliards d’euros pour la première fois en juillet et ce mois d’août marque un nouveau record. Ceci est dû au fait que, en application de la réforme des retraites, les pensions ont été augmentées de 8,5 % pour 2023 en raison de l’inflation moyenne pour la période décembre 2021-novembre 2022.

Le département dirigé par José Luis Escrivá estime que les dépenses de retraite se sont élevées à 11,8 % du PIB au cours des douze derniers mois, soit un peu plus qu’en 2022 (11,7 % du PIB), mais moins qu’en 2020 (12,4 % du PIB), année conditionnée par l’impact de la pandémie sur le PIB, et également moins qu’en 2021 (12,1 % du PIB).

Sur les 12 039,2 millions d’euros dépensés en août pour la masse salariale ordinaire des pensions contributives, près des trois quarts (72,9%) ont été consacrés au paiement des pensions de retraite, qui se sont élevées à 8 778,1 millions d’euros, soit 11,7% de plus qu’en août de l’année dernière.

A lire aussi  Substrate AI rachète la société galicienne Ps Vet Dairyquality pour 1,2 million d'euros

Les pensions de veuvage ont été dotées de 2 006,3 millions d’euros, soit près de 9,5 % de plus qu’il y a un an, tandis que 1 059 millions d’euros (+7,5 %) ont été consacrés aux prestations d’invalidité permanente.

Le paiement des prestations d’orphelin s’est élevé à 163,9 millions d’euros (+8,9%), et les prestations en faveur des membres de la famille ont totalisé 31,8 millions d’euros (+11,9%).

LA PENSION DE RETRAITE, PRINCIPALE PENSION POUR 6,3 MILLIONS DE PERSONNES

En août de cette année, 10 069 148 pensions contributives ont été versées, soit 1,2 % de plus qu’il y a un an, à un peu plus de 9,11 millions de retraités. Sur le nombre total de pensions, plus de 6,38 millions étaient des pensions de retraite, 2,35 millions des pensions de veuve, 946 903 des pensions d’invalidité permanente, 342 480 des pensions d’orphelin et 45 264 des pensions familiales.

Sur le nombre total de retraités (9 117 724 au 1er août de cette année), 4,6 millions sont des hommes et 4,5 millions des femmes. Le nombre de pensions par pensionné est de 1,1.

La principale pension perçue est la pension de retraite pour 6,3 millions de personnes, dont 60,3 % sont des hommes ; le veuvage est la principale prestation pour 1,5 million de personnes (95,9 % sont des femmes) ; l’invalidité permanente est la principale pension pour 942 016 pensionnés ; la pension d’orphelin pour 324 829 personnes ; et les allocations familiales pour 44 613 pensionnés.

LA PENSION DE RETRAITE MOYENNE EST DE 1 375,7 EUROS PAR MOIS.

Suite à l’augmentation des pensions avec l’IPC appliquée depuis le début de l’année, la pension de retraite moyenne a augmenté de 9,5 % en glissement annuel en août, pour atteindre 1 375,7 euros par mois.

A lire aussi  Siemens Energy plonge de plus de 30 % en bourse après que les doutes concernant l'impact de Gamesa n'ont pas été dissipés.

Dans le régime général, la pension de retraite moyenne s’élève à 1 532,7 euros par mois, contre 916,3 euros par mois dans le régime des indépendants. Dans le régime des charbonnages, la pension de retraite moyenne est de 2 682,8 euros par mois et dans le régime maritime, de 1 524,8 euros par mois.

Le montant moyen des nouvelles inscriptions à la pension en juillet de cette année (dernières données disponibles) était de 1 425,7 euros par mois.

En août, la pension de veuve moyenne s’élevait à 852,4 euros par mois, avec une croissance annuelle de 9,3 %, tandis que la pension moyenne du système, qui comprend les différents types de pension (retraite, invalidité permanente, veuve, veuf, orphelin et en faveur des membres de la famille), a augmenté de 9,5 %, pour s’établir au 1er août à 1.195,7 euros par mois.

Le ministère a indiqué qu’en juillet (dernières données disponibles), le délai moyen de résolution des cas était de 9 jours pour les pensions de retraite et de 13,9 jours pour les pensions de veuve et de veuf.

À cet égard, le département dirigé par M. Escriva a rappelé que, selon la loi, le délai maximum de résolution est de 90 jours pour les pensions de retraite et les pensions de veuvage.

CLASSES PASSIVES

D’autre part, le nombre de pensions appartenant aux classes passives en vigueur à la fin du mois de juillet de cette année (dernières données disponibles) était de 695.724, un chiffre en hausse de 1,8% par rapport au même mois de 2022. La masse salariale mensuelle de ces pensions s’élevait à 1 470,7 millions d’euros, soit 11,5 % de plus qu’au même mois de l’année précédente.

A lire aussi  Plus de 5 millions de PME utilisent le service de conseil numérique gratuit de Vodafone Business

Le régime des pensions de l’État comprend essentiellement le personnel militaire et les fonctionnaires de l’administration générale de l’État, de l’administration de la justice, des Cortes Generales et d’autres organes constitutionnels ou étatiques, ainsi que les fonctionnaires transférés aux communautés autonomes.

PRÈS DE 559 000 PENSIONS REÇOIVENT UN SUPPLÉMENT POUR L’ÉCART ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES

Au 1er août, 558 911 pensions ont bénéficié du supplément pour écart de genre, qui vise à corriger progressivement la différence entre la pension moyenne perçue par un homme et la pension moyenne perçue par une femme.

Le montant mensuel moyen de ce complément de pension, perçu à 91,1 % par des femmes, est de 65,7 euros. Sur les 558.911 pensions complémentaires, 22,9% correspondent à des pensionnés avec un enfant (127.938) ; 47%, avec deux enfants (262.952) ; 19,4%, avec trois (108.685), et 10,6% (59.336), avec quatre enfants.

Ce complément, en vigueur depuis février 2021, consiste en un montant fixe qui, après revalorisation pour 2023, s’élève à 30,4 euros par mois et par enfant. Le supplément s’applique à partir du premier enfant jusqu’à un maximum de quatre enfants et est demandé en même temps que la demande de pension.

Auteur/autrice