Les ventes et achats de logements diminuent de 7,3 % au deuxième trimestre, avec 151 983 transactions, selon le bureau d’enregistrement.

MADRID, 29 août (CALPA PARIS) –

La vente et l’achat de logements ont clôturé le deuxième trimestre de l’année en Espagne avec un total de 151 983 opérations enregistrées, ce qui représente une diminution de 7,3 % par rapport au même trimestre de l’année précédente et de 5,6 % par rapport au trimestre précédent, confirmant la tendance prédominante à la baisse, selon les données de l’Association des bureaux d’enregistrement.

En données désagrégées, les logements neufs ont enregistré 28 739 ventes et achats entre avril et juin, soit 5,7 % de moins qu’au trimestre précédent, tandis que les logements d’occasion ont enregistré 123 244 transactions, avec une baisse trimestrielle de 5,6 %.

En ce qui concerne les données de juin, les ventes et les achats de logements ont diminué de 7,5 % par rapport au même mois de l’année dernière, à 51 106 transactions, tandis que les ventes et les achats totaux ont diminué de 2,6 % en glissement annuel, à 101 097, soit un total de sept mois consécutifs de baisse, après une croissance continue depuis mars 2020.

LE PRIX DES LOGEMENTS AUGMENTE DE 3,1 % SUR UN AN.

Le prix moyen des logements en Espagne a clôturé le deuxième trimestre de l’année à 1 979 euros par mètre carré, soit 1,12 % de plus qu’au même trimestre de 2022 et 3,1 % de plus en glissement trimestriel, après deux trimestres consécutifs de baisse, en raison de la reprise des logements neufs (4,1 %) et, dans une moindre mesure, de l’augmentation des logements d’occasion (2,7 %).

A lire aussi  Le gouvernement britannique envisage de renflouer Thames Water après la démission de son PDG

Par communautés autonomes, au deuxième trimestre, les prix moyens les plus élevés ont été enregistrés à Madrid, avec 3 299 euros par mètre carré, suivi par les îles Baléares (3 214 euros), le Pays basque (2 943 euros) et la Catalogne (2 474 euros).

Dans le sens inverse, les prix les plus bas ont été enregistrés en Castille la Manche (864 euros) et en Estrémadure (783 euros), les seules communautés en dessous de 1.000 euros par mètre carré.

BAISSE DES HYPOTHÈQUES POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE CONSÉCUTIF

Le nombre de prêts hypothécaires au logement a diminué pour le quatrième trimestre consécutif, atteignant 93 557 au deuxième trimestre de l’année, soit une baisse de 14,5 % par rapport au trimestre précédent.

Ainsi, le pourcentage trimestriel de prêts hypothécaires enregistrés par rapport aux ventes et achats de logements enregistrés a également diminué de manière significative, de 6,4 points de pourcentage au dernier trimestre, pour atteindre 61,6 % des prêts hypothécaires enregistrés par rapport aux ventes et achats enregistrés.

Au cours du seul mois de juin, 31 632 prêts hypothécaires au logement ont été constitués, soit 22,6 % de moins qu’en juin 2022. En ce qui concerne le total des hypothèques, 41 761 ont été enregistrées en juin de cette année, soit 22,5 % de moins.

LA DEMANDE ÉTRANGÈRE ATTEINT 15% DES VENTES ET DES ACHATS

La demande étrangère de logements a atteint 14,9 % des ventes et des achats, soit 0,4 point de pourcentage de plus qu’au trimestre précédent, ce qui représente le deuxième résultat le plus élevé de la série historique après le pic atteint au troisième trimestre 2022 (15,9 %), et devient un facteur important dans le maintien de montants élevés dans le nombre de ventes et d’achats.

A lire aussi  Endesa versera lundi un dividende brut de 1,58 euro par action, tandis que Redeia versera un dividende brut de 0,727 euro.

Les Britanniques sont à nouveau en tête des résultats avec 8,8 % des ventes, suivis par les Allemands (7,3 %), les Français (6,6 %), les Marocains (5,4 %), les Italiens et les Roumains (5,2 %).

En ce qui concerne les communautés autonomes, onze d’entre elles ont vu leur poids en pourcentage augmenter, tandis que cinq ont vu leur poids diminuer. Les volumes les plus importants correspondent aux îles Canaries (30,6%), aux îles Baléares (30,4%), à la communauté de Valence (29,9%), à Murcie (23,6%), à la Catalogne (15,4%) et à l’Andalousie (14,2%).

Auteur/autrice