L’Ibex 35 augmente de 0,8 % à l’ouverture et conquiert 9 200 points après l’accord aux États-Unis et dans les 28 pays membres de l’UE.

MADRID, 29 mai (CALPA PARIS) –

L’Ibex 35 a entamé la séance de lundi avec une hausse de 0,8%, ce qui a conduit le sélectif à conquérir la barre des 9 200 points après l’accord sur le plafond de la dette aux États-Unis et les élections régionales et municipales de dimanche en Espagne, qui ont retiré le pouvoir aux deux partis de la coalition gouvernementale, PSOE et Podemos, au profit du PP et de Vox.

Plus précisément, la Bourse de Madrid a commencé la séance d’aujourd’hui à 9 266 points, un jour où la Bourse de Londres restera fermée, en raison d’un jour férié, et celles des États-Unis, en raison du Memorial Day.

Demain, l’Espagne publiera son taux d’inflation anticipé pour le mois de mai, tandis que mercredi, celui de la zone euro sera publié, ainsi que le taux de chômage de l’Allemagne. Au cours de la semaine, les données de la production manufacturière seront également publiées et vendredi, les États-Unis publieront leur taux de chômage.

Au début de la séance de lundi, les plus grandes hausses de l’Ibex 35 ont été Bankinter (+3%), Grifols (+2,6%), Unicaja et Solaria (+1,7% dans les deux cas) et Sabadell (+1,3%), tandis qu’à l’opposé, Meliá (-0,59%), Amadeus (-0,4%) et ArcelorMittal, dont les actions ont baissé de près de 0,1%.

Les principaux marchés européens ont également ouvert avec un signe positif ce lundi. En particulier, Paris, Francfort et Milan ont progressé de 0,4% à l’ouverture, soit deux fois moins que l’indice sélectif de Madrid.

Sur le marché des matières premières, le prix du baril de Brent, référence pour le Vieux Continent, s’est établi à 77,45 dollars, en hausse de 0,6%, tandis que le brut texan s’échangeait à 73,20 dollars, en hausse de 0,7%.

A lire aussi  Les prix des loyers augmentent de 7,6% au troisième trimestre, mais diminuent de 4% par rapport au trimestre précédent.

A l’ouverture des bourses européennes, l’euro face au dollar s’établissait à 1,0735 « billet vert », tandis que, sur le marché de la dette, le taux d’intérêt exigé sur l’obligation espagnole à dix ans tombait à 3,583%.

Auteur/autrice