Les expulsions diminuent de 32,7 % au deuxième trimestre de l’année, pour atteindre 7 279, selon la CGPJ.

MADRID, 6 oct. (CALPA PARIS) –

Au deuxième trimestre 2023, le nombre de lancements judiciaires a de nouveau connu une baisse de 32,7 % en glissement annuel, pour un total de 7 279, selon les données recueillies par le Service des statistiques du Conseil général du pouvoir judiciaire (CGPJ) dans le rapport sur les effets de la crise sur le pouvoir judiciaire.

Sur le nombre total d’expulsions, 5 306 (72,9 %) ont été le résultat de procédures dérivées de la loi sur les baux urbains (LAU), tandis que 1 497 (20,6 %) ont été le résultat de saisies hypothécaires. Les 476 restantes étaient dues à d’autres causes.

Selon le rapport publié ce vendredi, les saisies hypothécaires ont connu une baisse de 37 % d’une année sur l’autre, tandis que celles découlant de la loi sur les baux urbains ont diminué de 32,6 % et celles découlant d’autres causes ont diminué de 16,2 %.

LA CATALOGNE, OÙ LA PLUPART DES EXPULSIONS SONT EFFECTUÉES

La Catalogne, avec 2 274 expulsions – soit 31,2 % du total national – est la communauté autonome qui a procédé au plus grand nombre d’expulsions au cours du deuxième trimestre 2023. Elle est suivie par la Communauté valencienne, avec 1 090, l’Andalousie, avec 1 051, et Madrid, avec 561.

Si l’on considère uniquement les saisies résultant des procédures dérivées de la loi sur les baux urbains, la Catalogne occupe également la première place, avec 1 621 saisies, soit 30,6 % du total. Elle est suivie par la Communauté valencienne, avec 803, l’Andalousie, avec 658, et Madrid, avec 492.

A lire aussi  Les prix à la production allemands ont chuté de 14,7 % en septembre, la plus forte baisse depuis 1949

En termes de saisies, la Catalogne, avec 415, est le territoire qui en compte le plus, suivie de l’Andalousie, avec 316, et de la Communauté valencienne, avec 251.

Le rapport inclut également le nombre de saisies demandées aux services communs de notification et de saisie, tout en précisant que ce service n’existe pas dans toutes les circonscriptions judiciaires, de sorte que les données permettent de mesurer l’évolution, mais n’indiquent pas de valeurs absolues. En outre, le fait qu’un lancement soit demandé au service commun ne signifie pas qu’il ait été exécuté.

Avec ces prémisses, les données disponibles montrent que le nombre de lancements demandés aux services communs au deuxième trimestre 2023 était de 13 516, soit 21,1 % de moins qu’au même trimestre 2022. Parmi ceux-ci, 6 248 se sont soldés par une conformité positive, ce qui représente une baisse de 32 % en glissement annuel.

BAISSE DE 17,3 % DES SAISIES EN GLISSEMENT ANNUEL

Le rapport indique également que 5 161 saisies ont été enregistrées au cours du deuxième trimestre de l’année, soit 17,3 % de moins qu’au cours de la même période en 2022.

Le plus grand nombre a été enregistré en Andalousie, avec 1 064, soit 20,6 % du total national. Elle est suivie par la Catalogne, avec 1 027, la Communauté valencienne, avec 821, et Madrid, avec 567.

Cependant, si l’on considère le nombre de saisies déposées par rapport à la population, la Communauté valencienne se distingue, avec 15,7 saisies pour 100 000 habitants, et Castilla la Mancha, avec 13,4.

LA MAJORITÉ DES DÉCISIONS RELATIVES À LA CLAUSE PLANCHER SONT CONFIRMÉES

D’autre part, le rapport indique qu’au deuxième trimestre 2023, 21 522 affaires se référant à des clauses plancher ont été portées devant les juridictions spécialisées, soit 2,5 % de plus qu’au même trimestre 2022.

A lire aussi  Le PP s'engage à augmenter les revenus agricoles "dès que possible", compte tenu de la situation "difficile" dans les campagnes.

Au total, 29 669 affaires ont été résolues, soit 19,9 % de moins, et 145 201 étaient encore en cours, soit une baisse de 21,7 %. Au total, 24 624 jugements ont été rendus, dont 97,4 % ont été confirmés.

QUELQUE 800 LOGEMENTS OCCUPÉS

En ce qui concerne les procédures de possession verbale pour occupation illégale de logements pour les cas où les propriétaires sont des particuliers, des organisations à but non lucratif ou des organisations publiques en possession de logements sociaux, le rapport montre qu’au deuxième trimestre 2023, 797 dossiers de ce type ont été déposés, soit 2,3 % de plus que l’année précédente.

C’est en Catalogne que le plus grand nombre de demandes a été déposé (195), soit 24,5 % du total national. Elle est suivie par la Communauté valencienne (137), l’Andalousie (130), la Castille-La Manche et Madrid (57).

Auteur/autrice