Les sociétés immobilières demandent au gouvernement de réglementer l’activité professionnelle du secteur en raison du manque de formation.

MADRID, 6 oct. (CALPA PARIS) –

La Fédération des associations de sociétés immobilières (Fadei) a critiqué le fait qu’en Espagne, seule la Catalogne dispose d’une réglementation pour pouvoir exercer la profession immobilière, un secteur qui représente plus de 12 % du produit intérieur brut national, et a demandé au gouvernement de la réglementer.

« Dans ce secteur, il y a encore des personnes qui intermédient des opérations de centaines de milliers d’euros sans pouvoir accréditer les connaissances nécessaires pour le faire », a averti le président de la Fadei et de l’Association madrilène des sociétés immobilières (Amadei), Miguel Ángel Gómez Huecas, lors de la cérémonie de clôture du 1er Congrès national de la location à Madrid.

Lors de son intervention, le dirigeant de l’association patronale de l’immobilier a critiqué le fait que ce soit « le secteur lui-même qui cherche à réglementer l’activité professionnelle qu’il représente », car, selon lui, cette demande devrait être formulée par le gouvernement et les citoyens eux-mêmes.

« Ce sont les pouvoirs publics et les citoyens eux-mêmes qui devraient exiger la professionnalisation de ceux en qui ils vont placer leur confiance lors de l’achat, de la vente ou de la location d’un bien immobilier. Ce sont les économies de toute une vie qui sont en jeu », a-t-il ajouté.

Il a également souligné que « seule la Catalogne » dispose d’une réglementation minimale pour exercer la profession d’agent immobilier, puisque dans cette communauté autonome, il est obligatoire de posséder l’accréditation d’agent immobilier de Catalogne (Aicat) et d’être inscrit au registre des agents immobiliers.

Auteur/autrice

A lire aussi  Logista étend ses activités de distribution de produits pharmaceutiques avec l'acquisition de Gramma Farmaceutici en Italie