Les ventes du secteur des services ont augmenté de 0,8% en avril, leur plus faible progression depuis plus de deux ans.

MADRID, 21 juin (CALPA PARIS) – Le secteur des services a augmenté son chiffre d’affaires de 0,8% en avril dernier par rapport au même mois de 2022, modérant de près de neuf points la hausse enregistrée le mois précédent, comme l’a indiqué mercredi l’Institut national de la statistique (INE).

Avec la hausse d’avril, le secteur des services a enregistré 26 mois consécutifs de hausse d’une année sur l’autre, bien que la hausse d’avril ait été la moins prononcée sur l’ensemble de la période.

Le commerce a facturé en mars dernier 2,2% de moins qu’au même mois de 2022, le commerce de gros ayant réduit ses ventes de 8% en glissement annuel. En revanche, le commerce et la réparation de véhicules et de motocycles ont réalisé un chiffre d’affaires supérieur de 10,4% à celui d’avril 2022, et le commerce de détail un chiffre d’affaires supérieur de 8,8%.

Pour leur part, les autres services ont augmenté leurs ventes de 7% sur un an en avril, tirés par les activités administratives (+12,4%), les activités professionnelles (+10,9%) et les hôtels et restaurants, qui ont facturé 10,7% de plus.

Les ventes ont également augmenté, mais dans une moindre mesure, dans le secteur de l’information et des communications, dont le chiffre d’affaires a progressé de 7,8% par rapport à avril 2022, et ont en revanche baissé de 0,2% dans le secteur des transports et de l’entreposage.

Au sein de l’hôtellerie, les services d’hébergement ont augmenté leurs ventes de 12,3%, tandis que les services de restauration ont réalisé un chiffre d’affaires supérieur de 10% à celui d’avril 2022.

A lire aussi  Repsol renforce son engagement à mener la course à l'hydrogène vert en Espagne avec son premier électrolyseur

Par activité, les plus fortes hausses de chiffre d’affaires ont été enregistrées par les agences de voyage et les voyagistes (+38,5%) et le transport aérien, qui a augmenté de 27,8%. En revanche, les plus fortes baisses correspondent aux autres commerces de gros (-24,2%) et aux intermédiaires du commerce (-11,6%).

LES ILES BALÉARES EN TÊTE DE L’AUGMENTATION DES VENTES ET DE L’EMPLOI

En ce qui concerne les communautés autonomes, treize d’entre elles ont augmenté le chiffre d’affaires de leurs services en avril dernier par rapport au même mois en 2022 et quatre l’ont réduit : Navarre (-3,8%), Madrid (-2,9%), Castille et Léon (-2,2%) et le Pays basque (-1,1%).

Pour leur part, les îles Baléares (+15,8%), Murcie (+6,2%), les îles Canaries (+3,2%) et la Catalogne (+3,1%) ont enregistré les plus fortes hausses de ventes, tandis que la Galice (+0,2%) et la Communauté valencienne (+0,7%) ont enregistré les plus faibles.

Corrigé de l’effet de calendrier et de la saisonnalité, le chiffre d’affaires du secteur des services a augmenté de 2,2% en avril par rapport au même mois de 2022, soit un taux inférieur de 8,2 points à celui de mars.

Sur les quatre premiers mois de l’année, les ventes de services cumulent une hausse moyenne de 7,6% (+7,9% en série corrigée des variations saisonnières), avec notamment les hausses des agences de voyages (+59,3%) et du transport aérien (+47,3%).

LES VENTES BAISSENT DE 0,1% SUR LE MOIS

En termes mensuels (avril sur mars) et en données corrigées des variations saisonnières et calendaires, le secteur des services a enregistré une baisse mensuelle des ventes de 0,1% au quatrième mois de l’année, soit deux mois consécutifs de baisse (-0,3% en mars).

A lire aussi  Les revenus déclarés à l'impôt sur le revenu des personnes physiques en 2021 dépassent pour la première fois les 500 milliards d'euros, selon Gestha.

Ce recul est exclusivement dû au commerce, qui a réduit ses ventes de 0,6%, face à la reprise des autres services (+0,7%), qui ont été stimulés notamment par l’hôtellerie et la restauration, dont le chiffre d’affaires a augmenté de 7,9% par rapport à mars grâce à la fête de Pâques.

Au sein des séries corrigées des variations saisonnières, les activités qui ont enregistré les plus fortes hausses mensuelles de chiffre d’affaires sont les services d’hébergement (+13,2%), la programmation, le conseil et les autres activités informatiques (+2,8%), ainsi que la publicité et les études de marché (+2,1%).

À l’inverse, les activités qui ont le plus réduit leurs ventes par rapport au mois précédent sont les agences de voyage (-9,6%), le commerce de gros (-5,9%) et les activités liées aux films, aux programmes de télévision et à l’édition musicale (-4,8%).

L’EMPLOI RALENTIT SON TAUX DE CROISSANCE À 2,1%.

Pour le vingt-cinquième mois consécutif, l’emploi dans le secteur des services a augmenté en avril dernier, à un rythme de 2,1% en glissement annuel, soit un dixième de point de pourcentage de moins qu’en mars.

Plus précisément, au sein du secteur des services, l’emploi a augmenté de 1,5% en glissement annuel dans le commerce et de 2,4% dans les autres services.

Les plus fortes hausses d’emploi par rapport à avril 2022 ont été enregistrées dans l’information et la communication (+4,7%), les hôtels et restaurants (+3,6%) et les transports et l’entreposage (+3,3%), et seules les activités administratives ont réduit l’emploi, avec une baisse de 0,6% d’une année sur l’autre.

A lire aussi  Perte gérée par l'industrie reçoit plus de 5 milliards dans l'addendum approuvé par la CE

En termes mensuels, l’emploi dans le secteur des services a augmenté de 1,1%, après une hausse de 0,2% dans le commerce et de 1,7% dans les autres services.

SEULE LA CANTABRIE DÉTRUIT DE L’EMPLOI AU COURS DE L’ANNÉE ÉCOULÉE.

Le taux annuel d’emploi dans le secteur des services a augmenté par rapport à avril 2022 dans 16 communautés autonomes et n’a diminué qu’en Cantabrie (-0,8%).

Les îles Baléares (+7,3%) ont enregistré la plus forte hausse annuelle de l’emploi dans les services en avril dernier, suivies par les îles Canaries (+3,9%), Madrid (+3,3%) et Murcia et Castilla-La Mancha, toutes deux avec des hausses de 2,4%.

Les hausses d’emploi les plus modérées ont été observées en Castilla y León et en Aragón, où l’emploi n’a augmenté que de 0,6%.

Auteur/autrice