L’Espagne a réduit ses importations de gaz en provenance de Russie en août, ce qui fait d’elle le quatrième plus grand fournisseur.

Le niveau de stockage souterrain est de 100 % pour la première fois en août.

MADRID, 8 sept. (CALPA PARIS) –

Le gaz naturel liquéfié (GNL) qui est arrivé de Russie en Espagne au mois d’août n’a représenté que 9,8 % de l’approvisionnement total, soit 3 322 gigawattheures (GWh). Ainsi, la Russie est désormais le quatrième fournisseur de gaz naturel de l’Espagne, avec une baisse de 26,3 % du volume importé par rapport à août 2022 et une chute de plus de 62 % par rapport à juillet de cette année.

Selon les données du bulletin statistique du gaz d’Enagás, publié par Europa Press, les États-Unis ont été le pays avec le pourcentage d’approvisionnement le plus élevé, 32,2 %, avec 10 896 GWh de gaz naturel liquéfié, soit 8,2 % de plus qu’en 2022.

La deuxième place revient à l’Algérie, d’où provient 24,5% du gaz précédé, réparti entre 7 800 GWh de gaz naturel (-14,5%) et 490 GWh de GNL, après l’absence d’achats de cet hydrocarbure en août 2022.

Le Nigeria se faufile également sur le podium en fournissant à l’Espagne 20,3% de sa demande totale, soit un total de 6 857 GWh de gaz naturel liquéfié, en hausse de 17,5% sur un an.

En termes de sécurité du système, le niveau de stockage souterrain a été rempli à 100 % (jusqu’à 34 179 GWh) pour la première fois au mois d’août. Ce chiffre représente une augmentation de plus de 14 % en glissement annuel (29 958 GWh).

De même, les données du bulletin montrent que la demande de gaz naturel pour la production d’électricité a diminué de 28,1 % au cours des huit premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2022. La demande conventionnelle (consommation domestique, commerciale, industrielle et cogénération) a diminué de 5,8 %.

A lire aussi  Le transport et la logistique, en tête des secteurs les plus créateurs d'emplois, selon le CTT Express

Ainsi, la demande de gaz naturel entre janvier et août a atteint 217 585 GWh, soit une baisse de 13,7 % par rapport au chiffre équivalent en 2022.

Auteur/autrice