L’Ibex 35 clôture avec une légère baisse de 0,05%, sa septième session en territoire négatif.

MADRID, 7 sept. (CALPA PARIS) –

L’Ibex 35 a finalement clôturé sur une légère baisse de 0,05%, bien qu’il ait essayé pendant toute la séance d’être positif, de telle sorte qu’il ajoute son septième jour dans le ‘rouge’ et se situe dans les 9.310,0 entiers.

Il a ainsi connu sa pire semaine depuis la fin du mois de septembre 2022, où il avait enregistré huit baisses consécutives.

Jeudi, il a été confirmé que le PIB de la zone euro a augmenté d’un dixième de point de pourcentage au cours du deuxième trimestre, tandis que l’emploi a augmenté de 0,2 % par rapport au premier trimestre.

La production industrielle allemande a baissé de 0,8 % en juillet par rapport au mois précédent, soit six dixièmes de point de moins qu’en juin, mais a accentué son déclin en glissement annuel à 2,1 % contre 1,5 % le mois précédent.

De son côté, le Trésor espagnol a placé 6 927,2 millions d’euros lors d’une adjudication de dette à moyen et long terme jeudi, dans la fourchette moyenne haute attendue, et ce en rémunérant les investisseurs avec des taux d’intérêt plus élevés, offrant près de 4,2% pour les obligations à 30 ans, selon les données publiées par la Banque d’Espagne.

Aux États-Unis, les demandes initiales d’allocations chômage se sont élevées à 216 000 la semaine dernière, soit 13 000 de moins que le précédent record.

Au cours de la semaine qui s’est achevée le 26 août, les bénéficiaires d’allocations de chômage ont été au nombre de 1,679 million, soit une baisse de 40 000 par rapport aux 1,719 million de la semaine précédente.

A lire aussi  Le secteur des taxis se félicite des restrictions imposées par le gouvernement aux VTC "après 12 ans de chaos réglementaire".

À la clôture du marché, le Comité technique de l’Ibex 35 a annoncé que la composition de cet indice, ainsi que celle des indices Ibex Medium Cap et Small Cap, reste inchangée.

Telefónica a clôturé avec un gain de 2,07% après avoir annoncé au marché mardi que l’opérateur saoudien STC avait acquis 9,9% de son capital pour 2,1 milliards d’euros. Solaria a été en tête (+2,27%) et derrière elle, les plus grandes hausses ont été Endesa (+1,65%), Iberdrola (+1,59%), Redeia (+1,31%) et Indra (+1,13%).

En revanche, les plus fortes baisses ont été enregistrées par Acerinox (-2,94%), Grifols (-2,82%), ArcelorMittal (-2,67%), CaixaBank (-1,98%), Fluidra (-1,28%) et Cellnex (-1,11%).

Les principales bourses européennes ont clôturé en demi-teinte, avec des hausses de 0,21% à Londres et de 0,03% à Paris, et des baisses de 0,14% à Francfort et de 0,20% à Milan.

Par ailleurs, le prix du baril de pétrole de qualité Brent, référence pour le Vieux Continent, s’est échangé avec une baisse de 0,13%, à 90,47 dollars, tandis que le Texas était à 87,51 dollars, en baisse de 0,05%.

Sur le marché des changes, l’euro s’est déprécié de 0,2% face au dollar, à 1,0703 « billet vert », tandis que sur le marché de la dette, le taux d’intérêt sur l’obligation espagnole à 10 ans a baissé à 3,648%.

Auteur/autrice