L’Ibex perd le niveau des 9.500 à la clôture de la session, après une baisse de 0,71% dans l’attente des décisions des banques centrales.

MADRID, 18 sept. (CALPA PARIS) –

L’Ibex 35 a clôturé la séance de lundi à 9 482,1 points, en baisse de 0,71% dans une semaine qui restera clé pour les marchés en raison des réunions de plusieurs banques centrales.

Après la hausse des taux décidée par la Banque centrale européenne (BCE) jeudi dernier, cette semaine c’est au tour de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi et de la Banque d’Angleterre et de la Banque nationale suisse jeudi, ainsi que de la Banque du Japon vendredi.

Au cours de la séance, le vice-président de la BCE, Luis de Guindos, a de nouveau prôné la modération salariale face aux effets de l’inflation, tout en prédisant que « le pire est probablement passé ».

Sur les marchés financiers, on retiendra surtout la Société Générale, qui a clôturé la séance en recul de 12,47% après avoir présenté un plan stratégique qui prévoit une croissance presque maigre (entre 0% et 2%) des revenus jusqu’en 2026 et une rentabilité un peu plus faible que prévu.

Dans ce contexte, Telefónica a été le titre le plus haussier de l’indice sélectif espagnol, avec une hausse de 1,27 %, devant Logista (0,97 %), Repsol (+0,82 %), ACS (+0,63 %) et Naturgy (+0,29 %).

En revanche, Merlin a été la plus mauvaise performance lundi (-2,66%), devant ArcelorMittal (-2,48%), Colonial (-2,43%), Meliá (-2,16%), Acciona Energías Renovables (-2,11%) et IAG (-1,88%).

Dans le reste des marchés boursiers européens, l’évolution a été similaire. Londres a baissé de 0,76%, Paris de 1,39%, Francfort de 1,05% et Milan de 1,07%.

Le Brent était à 94,70 dollars à la clôture de la séance européenne, en hausse de 0,82%, tandis que le West Texas Intermediate (WTI) était à 92,01 dollars, en hausse de 1,37%.

A lire aussi  La moitié des consommateurs déclarent que la hausse des prix relègue le développement durable au second plan de leurs priorités d'achat.

Sur le marché de la dette, le rendement de l’obligation espagnole à 10 ans a atteint 3,778%, contre 3,744% à la clôture vendredi. La prime de risque par rapport à la dette allemande a ainsi atteint 107 points de base, soit à peine un dixième de point de plus.

L’euro s’est apprécié de 0,32% face au dollar en fin de séance sur les marchés boursiers européens, s’échangeant à un taux de change de 1,0690 dollar pour un euro.

Auteur/autrice