L’Ibex perd tout son rebond à la mi-séance et reste pratiquement stable.

MADRID, 2 octobre (CALPA PARIS) –

L’Ibex 35 s’est négocié à 9 422,9 points à la mi-séance, en baisse de 0,05 % par rapport à la clôture de vendredi, de sorte que le sélectif a perdu tous les gains qu’il avait enregistrés au cours de la matinée, qui a atteint 9 494 nombres entiers.

Lundi, on a appris que le PMI manufacturier espagnol s’est maintenu en septembre, pour le sixième mois consécutif, en territoire de contraction, marquant moins de 50 points, bien qu’il se soit amélioré à 47,7 points, par rapport à 46,5 points en août.

Dans l’ensemble de la zone euro, l’activité manufacturière s’est à nouveau contractée pour le quinzième mois consécutif, l’indice PMI s’établissant à 43,4 points, soit un dixième de point de moins qu’en août.

En ce qui concerne le marché du travail européen, le taux de chômage dans la zone euro s’est établi en août dernier à 6,4 %, soit un dixième de point de moins et son niveau le plus bas de toute la série, tandis que dans l’ensemble de l’Union européenne, il a également baissé d’un dixième de point et s’est établi au niveau historique le plus bas de 5,9 %, selon les données publiées par Eurostat.

Dans ce contexte, le sélectif a été mené à la mi-séance par Unicaja Banco (+2,26%), devant Banco Sabadell (+1,73%), Colonial (+1,12%), ArcelorMittal (+1,05%), Merlin (+0,94%) et Acerinox (+0,85%) et CaixaBank (+0,74%).

Du côté opposé, on trouve Endesa (-1,17%), Cellnex (-1,09%), Indra (-1,02%), Fluidra (-0,93%), Grifols (-0,69%), Iberdrola (-0,61%).

L’évolution négative était commune à la mi-séance pour les principales bourses européennes. Londres a baissé de 0,45%, Paris de 0,40%, Francfort de 0,29% et Milan de 0,12%.

A lire aussi  La famille Álvarez Mezquíriz scelle la paix en restructurant l'actionnariat d'Eulen et de Vega Sicilia.

Sur le marché des matières premières, le pétrole Brent était en hausse de 0,82% à 92,96 dollars, tandis que le West Texas Intermediate (WTI) était en hausse de 0,79% à 91,50 dollars.

En ce qui concerne la dette, le rendement des obligations espagnoles à 10 ans sur les marchés secondaires de la dette s’établissait à 3,951% à la mi-séance, légèrement au-dessus des 3,933% observés à la clôture vendredi. Ainsi, la prime de risque par rapport à la dette allemande a baissé de sept dixièmes de point à 108,7 points de base.

Sur le marché des changes, l’euro s’est déprécié de 0,35 % par rapport au dollar pour s’échanger à un taux de change de 1,0537 dollar par unité de la monnaie européenne.

Auteur/autrice