L’industrie et les associations professionnelles espagnoles signent un accord pour réglementer le secteur

MADRID, 3 nov. (CALPA PARIS) –

Le ministère de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme, par l’intermédiaire du secrétaire d’État au Commerce, et l’Association nationale des centrales d’achat et de services (Anceco) sont convenus de signer un accord visant à réglementer le secteur des centrales d’achat et de services (CCS), entre autres, comme cela a été publié ce vendredi au Journal officiel de l’État (BOE).

Le montant maximum des dépenses couvertes par cet accord s’élève à 44 000 euros, TVA comprise, cofinancés par les deux parties. Concrètement, l’Anceco contribuera à hauteur de 36.000 euros sur son propre budget pour le développement et la mise en œuvre de cet accord, tandis que la Direction générale de la politique commerciale s’est engagée à contribuer à hauteur de 8.000 euros.

Les deux parties conviennent, comme le précise le BOE, de l’importance d’avoir une connaissance actualisée de la situation du secteur des Centrales d’Achats et de Services (CASS) afin d’améliorer la compétitivité du commerce de détail en Espagne et son impact sur les marchés traditionnels ; de connaître, en somme, ses besoins et ses faiblesses afin d’adopter des stratégies de promotion qui garantissent son avenir.

Ainsi, dans le cadre de la collaboration établie par cet accord, l’Association nationale des centrales d’achat et de service préparera et publiera le rapport « Évolution des CSC : impact économique et social et modèles de croissance », ainsi que la mise à jour du recensement des CSC, le rapport sur l’activité des CSC en 2023 et la 14e édition du Congrès national des centrales d’achat et du commerce organisé, parmi d’autres actions.

A lire aussi  Vía Ágora annule le contrat de l'ex-conseillère en urbanisme de Madrid pour incompatibilité

Auteur/autrice