Mme Yellen estime qu’il est « très probable » que les États-Unis soient en défaut de paiement en juin si le plafond de la dette n’est pas relevé.


771512.1.260.149.20230523084620


Archive – Janet Yellen, secrétaire du département du Trésor américain. – AP /JACQUELYN MARTIN, FILE / ZUMA PRESS / CONTACT.

MADRID, 23 mai (CALPA PARIS) –

La secrétaire d’État au Trésor, Janet Yellen, estime qu’il est « très probable » que le pays ne soit pas en mesure de faire face à ses obligations de paiement à partir du début du mois de juin si le Congrès n’agit pas pour relever ou suspendre la limite de la dette.

« Nous estimons qu’il est très probable que le Trésor ne sera plus en mesure d’honorer toutes les obligations du gouvernement si le Congrès n’a pas agi pour relever ou suspendre la limite de la dette au début du mois de juin et potentiellement dès le 1er juin », prévient Mme Yellen dans une lettre adressée au président de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy.

Elle rappelle à cet égard que les précédentes impasses dans les négociations sur le plafond de la dette ont montré qu’attendre le dernier moment pour suspendre ou relever le plafond de la dette peut nuire gravement à la confiance des entreprises et des familles, augmenter les coûts de financement à court terme et avoir un impact négatif sur la notation des États-Unis.

&#13 ;

« Si le Congrès ne parvient pas à relever la limite de la dette, cela entraînera de graves difficultés pour les familles, nuira à notre leadership mondial et remettra en question notre capacité à défendre nos intérêts en matière de sécurité nationale », ajoute-t-il.

A lire aussi  Le budget pour l'achat d'un logement tombe à 180 000 euros en 2023, selon Fotocasa et Solvia.

Auteur/autrice