Nike gagne 1,372 milliard d’euros au cours de son premier trimestre fiscal, soit une baisse de 1 %, et augmente ses ventes de 2 %.

MADRID, 29 sept. (CALPA PARIS) –

Le géant américain des vêtements et équipements de sport Nike a enregistré un bénéfice net de 1,45 milliard de dollars (1.372,3 millions d’euros) au premier trimestre fiscal clos le 31 août, en baisse de 1% par rapport à la même période de l’année précédente, a annoncé la société.

Le chiffre d’affaires du groupe a augmenté de 2 % entre juin et août pour atteindre 12,939 milliards de dollars (12,246 milliards d’euros), grâce à la croissance des ventes dans la région EMEA (+8 %), en Chine (+5 %) et dans la région Asie-Pacifique et Amérique latine (+2 %). En revanche, le chiffre d’affaires de Nike en Amérique du Nord a baissé de 2% à 5 423 millions de dollars (5 132 millions d’euros).

Sur le chiffre d’affaires total du groupe, 12,353 milliards de dollars (11,691 milliards d’euros) proviennent des ventes de la marque Nike, en hausse de 3% par rapport à son premier trimestre fiscal 2022, tandis que la marque Converse a réalisé 588 millions de dollars (556,5 millions d’euros), en baisse de 9%, en raison de la chute des ventes en Amérique du Nord.

Par secteur d’activité, les ventes de chaussures de sport de Nike ont augmenté de 4% à 8 421 millions de dollars (7 970 millions d’euros), tandis que le chiffre d’affaires des ventes de vêtements s’est élevé à 3 388 millions de dollars (3 206 millions d’euros), soit 1% de moins. Les ventes d’équipements sportifs de Nike ont atteint 531 millions de dollars (502,5 millions d’euros), soit une augmentation de 9 %.

A lire aussi  Montero affirme que le gouvernement fera tout ce qui est nécessaire pour que le PGE soit approuvé "en temps et en forme".

Les stocks de Nike au cours du premier trimestre fiscal ont totalisé 8,7 milliards de dollars (8,234 milliards d’euros), soit 10 % de moins que l’année précédente, en raison, selon l’entreprise, de la diminution du nombre d’unités, « partiellement compensée par la gamme de produits et l’augmentation des coûts d’intrants ».

La marge brute de Nike a baissé de 10 points à 44,2 % en raison de l’augmentation des coûts des produits et de l’évolution défavorable des taux de change nets, a déclaré la société sportive.

Au cours de son premier trimestre fiscal, Nike a reversé environ 1,7 milliard de dollars (1,609 milliard d’euros) à ses actionnaires, y compris des dividendes de 524 millions de dollars (496 millions d’euros), soit une hausse de 9 % par rapport à l’année précédente.

« Le premier trimestre témoigne de ce que Nike peut réaliser lorsqu’elle associe une grande innovation, une grande narration et de grandes expériences sur le marché avec les consommateurs. Pour l’avenir, nous nous concentrons sur le développement de ces succès avec plus de cohérence et de rapidité, tout en continuant à intégrer et à rationaliser nos activités », a déclaré le président-directeur général de la société, John Donahoe.

Bien que les résultats trimestriels de Nike aient été inférieurs aux attentes des analystes de Wall Street, les actions du géant de l’habillement et de l’équipement sportif ont clôturé jeudi en hausse de 0,23 % à 89,63 dollars par action (84,82 euros).

Auteur/autrice