Oryzon perd 568 224 euros jusqu’en juin, soit 56 % de moins qu’en 2022, et augmente ses investissements en R&D de 2 %.

MADRID, 24 juil. (CALPA PARIS) –

Oryzon Genomics a enregistré une perte de 568 224 euros au premier semestre 2023, soit 56 % de moins qu’au cours de la même période de l’année précédente, lorsque les « chiffres rouges » de la société avoisinaient 1,3 million d’euros, selon les documents soumis à la Commission nationale espagnole du marché des valeurs (CNMV).

La société a déclaré que ces résultats sont conformes à la spécificité du modèle commercial de la biotechnologie, compte tenu du stade de développement actuel de la société, « dans une période de maturation des produits à long terme et sans récurrence du point de vue des revenus ».

En termes de bénéfice d’exploitation, Oryzon a enregistré une perte de 2 471,074 millions d’euros, soit 25 % de moins qu’au premier semestre 2022. De son côté, le résultat financier, également en négatif, s’établit à 801 259 €, contre une perte de 139 072 € enregistrée en juin 2022.

Oryzon a clôturé le premier semestre 2023 avec des capitaux propres de 78,5 M€, soit 8,2 % de plus qu’à la fin de l’année 2022. La trésorerie et les équivalents de trésorerie s’élevaient à 13,4 millions € au premier semestre, soit 37% de moins qu’en décembre de l’année dernière.

En ce qui concerne la R&D, la société a souligné ses investissements de 7,9 millions d’euros jusqu’en juin, soit 2 % de plus qu’au cours des six premiers mois de 2022. Sur le total, 7,5 millions d’euros ont été consacrés aux activités de développement et 0,4 million d’euros aux initiatives de recherche.

En outre, Oryzon a continué à travailler sur le développement clinique de ses programmes de neurologie vafidemstat et d’oncologie iadademstat au cours du deuxième trimestre.

A lire aussi  Le gouvernement distribue un pourcentage annuel des captures de poissons à des fins scientifiques

Auteur/autrice