Plus de 160 000 candidats sont en lice pour 27 000 postes dans l’administration centrale.

799776.1.260.149.20230916094556


Archive – La ministre des Finances et de la Fonction publique, María Jesús Montero – Diego Radamés – Europa Press – Archive

MADRID, Sep 16 (CALPA PARIS) –

Un total de 160 134 personnes se présentent ce week-end aux processus sélectifs correspondant à l’appel à l’emploi public lancé par le ministère des Finances et de la Fonction publique, pour lequel 27 509 postes ont été proposés dans les offres d’emploi public (OEP) des années 2020, 2021 et 2022).

Il s’agit de la première phase de l’appel à candidatures, qui commence ce samedi et se termine dimanche. Le Trésor explique dans un communiqué que les 160 134 personnes convoquées passeront les examens dans les provinces de La Corogne, Alicante, Alava, Asturies, Badajoz, Barcelone, Cadix, Cordoue, Grenade, Baléares, Las Palmas, Madrid, Malaga, Murcie, Pontevedra, Santa Cruz de Tenerife, Séville, Tolède, Valence, Valladolid et Saragosse.

Le plus grand nombre de demandeurs est concentré à Madrid, avec 44 017. Viennent ensuite Séville avec 10 880, Valladolid avec 10 283, Valence avec 8 635 et Malaga avec 8 468. En Murcie, 7 923 personnes se porteront candidates, à Grenade 7 011, à Las Palmas 6 735, à Barcelone 5 583 et à Alicante 5 212.

Les corps les plus demandés pour ces concours sont le Corps administratif général de l’administration de l’État, avec 66 968 candidats pour 4 333 postes vacants ; le Corps auxiliaire général de l’administration de l’État, avec 49 643 candidats pour 1 061 postes vacants ; et le Corps de gestion de l’administration civile de l’État, avec 20 364 candidats pour 2 716 postes vacants.

A lire aussi  Le PIB britannique a baissé de 0,5 % en juillet, plombé par le secteur des services.

Face à l’afflux de candidats, l’Institut National d’Administration Publique (INAP) a mobilisé 2.036 personnes travaillant dans l’Administration pour assurer le déroulement normal des épreuves dans les différents lieux entre samedi et dimanche.

LA MAJORITÉ, LE POSTE LIBRE

En ce qui concerne le total, 25 421 des postes vacants sont des postes libres et des promotions internes et 2 088 sont des quotas pour les personnes handicapées, soit 7,6 % du nombre total de postes vacants. Parmi ces derniers, 1 533 concernent le handicap général et 555 le handicap intellectuel.

Dans la division par corps, 13 157 correspondent au Corps administratif général, 6 474 au Corps de gestion de l’administration civile et 4 086 au Corps auxiliaire général. On compte également 2 352 personnes pour le Corps des techniciens auxiliaires de l’informatique de l’AGE et 1 440 personnes pour le Corps de gestion des systèmes et de l’informatique.

Le département dirigé par María Jesús Montero souligne que ces concours seront marqués par un nouveau modèle actualisé dans toutes ses phases, avec lequel il cherche à « promouvoir l’attraction de talents dans les administrations afin de garantir un service public de qualité aux citoyens ». En ce sens, une politique décentralisée a été développée, mise en œuvre par l’organisation d’épreuves dans les 21 provinces susmentionnées.

Cette offre de postes vacants fait partie des plus de 183 443 postes vacants offerts au cours des cinq dernières années par le gouvernement de Pedro Sánchez. Ce chiffre est presque trois fois supérieur à celui des cinq années précédentes, au cours desquelles 63 394 places avaient été proposées. Rien qu’entre 2018 et 2022, 169 734 postes ont été créés dans le secteur public.

A lire aussi  Perte gérée par l'industrie reçoit plus de 5 milliards dans l'addendum approuvé par la CE

Auteur/autrice