Soltec augmente ses pertes semestrielles de 44,6% à 14 millions d’euros et réduit ses revenus de 24,5%.

MADRID, 26 sept. (CALPA PARIS) –

Soltec Power Holdings a enregistré des pertes nettes de 14,4 millions d’euros au premier semestre de l’année, soit une augmentation de 44,6% par rapport aux « chiffres rouges » de 9,97 millions à la même période de 2022, comme l’a déclaré mardi la société à la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV).

Au cours des six premiers mois de l’année, Soltec a gagné 184,5 millions d’euros, soit 24,5% de moins qu’au cours de la même période de l’année précédente, tandis qu’elle a enregistré un résultat brut d’exploitation (Ebitda) négatif de 10,2 millions d’euros.

La société a expliqué que les revenus enregistrés jusqu’en juin sont dus aux faibles volumes d’activité enregistrés au cours de la première partie de l’année.

Par marchés, l’Europe a représenté 34% du chiffre d’affaires de Soltec au premier semestre, les Etats-Unis 21% et l’Amérique latine 45%.

Les revenus de la division industrielle de l’entreprise ont atteint 174,8 millions d’euros au premier semestre, et 103,5 millions d’euros au deuxième trimestre, avec une marge d’Ebitda de -4,3%.

Au deuxième trimestre de l’année, d’avril à juin, la société a enregistré des pertes nettes de 4,8 millions d’euros, ainsi qu’un chiffre d’affaires consolidé de 107,8 millions d’euros et un Ebitda négatif de 5,6 millions d’euros, ce qui confirme  » la saisonnalité de l’exercice 2023 « , comme la société le prévoyait et le signalait depuis le début de l’année.

Soltec explique que la saisonnalité de l’activité se reflète dans ces résultats et est principalement due à la prolongation des délais de certains processus administratifs en Espagne et à la publication des lignes directrices de l’Inflation Reduction Act (IRA) aux États-Unis.

PLUS DE 55 CONTRATS SIGNÉS DE JANVIER À SEPTEMBRE

La société a signé plus de 55 contrats de fourniture de suiveurs solaires dans le monde entre janvier et le 15 septembre, représentant plus de 2,3 gigawatts (GW) de contrats de fourniture pour des projets d’une valeur de 286 millions d’euros.

A lire aussi  Bold, le fonds de capital-risque de L'Oréal, investit dans la société de biotechnologie Debut

En outre, la société a souligné qu’elle a plus de 2 GW de contrats en  » négociations très avancées, avec une clôture imminente « , qui sont situés sur des marchés où elle a une capacité de fabrication locale,  » ce qui permet une grande flexibilité lorsqu’il s’agit de faire l’approvisionnement « .

Le carnet de commandes, c’est-à-dire les contrats signés en attente d’exécution, atteignait 412 millions d’euros à la fin du mois d’août, tandis que le pipeline s’élevait à 16 925 millions d’euros et 140 982 mégawatts (MW) à la fin du mois de juin.

Auteur/autrice