Applus chute d’environ 1% après la confirmation de l’offre publique d’achat par I Squared et TDR

MADRID, Jun 19 (CALPA PARIS) – – Applus chute de 1% après la confirmation de l’offre publique d’achat par I Squared et TDR.

Le cours de l’action Applus+ a chuté d’environ 1 % lundi en début de séance, après la confirmation de l’intention du fonds américain I Squared Capital de lancer une offre publique d’achat (OPA) sur la société, avec le soutien éventuel de TDR.

En conséquence, les actions d’Applus+ s’échangeaient à 9,18 euros vers 10h15 lundi matin, soit une baisse de 1,18% par rapport aux 9,29 euros auxquels ses actions s’échangeaient à la clôture de la bourse vendredi dernier.

I Squared Capital, soutenu par le fonds britannique TDR, a confirmé lundi qu’il envisageait une offre publique d’achat pour toutes les actions d’Applus+, mais n’a pas encore pris de décision.

Dans une communication envoyée à la Commission espagnole des valeurs mobilières et des changes (CNMV) et à la demande de l’autorité de surveillance, I Squared et TDR assurent qu’ils « ont eu accès à certaines informations » fournies par Applus+ et ont souligné que, jusqu’à présent, ils n’ont réalisé que des « actions préparatoires » sur l’éventuelle offre publique d’achat, sans avoir pris de décision sur la formulation de celle-ci ou sur ses termes et conditions.

« Il n’y a aucune certitude que I Squared Capital et TDR, individuellement ou conjointement, lanceront une offre publique d’achat sur les actions d’Applus+ », conclut le communiqué.

Le quotidien économique Expansión a publié la semaine dernière que le fonds I Squared finalisait une offre sur Applus+ pour environ 2 milliards d’euros, au prix de 9,5 euros par action, et qu’il négociait le soutien du fonds britannique TDR Capital pour mener à bien l’opération.

A lire aussi  M. de Guindos prévoit que la baisse de l'inflation "ne sera pas aussi intense" et anticipe une stagnation économique.

Ces informations ont permis à l’action Applus+ de progresser de 4,85% vendredi pour clôturer à 9,29 euros par action.

Début mai, Applus+ a confirmé l’existence de « manifestations d’intérêt non contraignantes et non sollicitées » de la part d’investisseurs désireux d’acquérir la société pour un montant supérieur à 1 milliard d’euros.

La société a expliqué à l’époque qu’elle avait demandé l’accès à une revue des informations, ce qui lui a été accordé, bien qu’elle ait assuré qu’il n’y avait toujours « aucune décision de la part de l’un de ces investisseurs et aucune certitude que ces entités prendront d’autres mesures ».

Ainsi, depuis le 3 mai – peu avant l’annonce susmentionnée – jusqu’à la séance boursière de vendredi, les actions d’Applus+ ont augmenté de 22,4 %, passant de 7,59 euros à 9,29 euros.

Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine et la hausse des taux d’intérêt, Applus+ figurait sur les listes de la plupart des analystes comme candidat à une offre publique d’achat visant à la retirer de la bourse.

Dans ce contexte, depuis l’annonce des manifestations d’intérêt, la société de certification a été dans le collimateur de plusieurs fonds d’investissement et a fait l’objet de divers mouvements de capitaux.

Ceux-ci ont notamment été menés par le gestionnaire d’actifs allemand DWS Investment, l’institution financière américaine Morgan Stanley et les fonds Nekton Global Fund Limited, Millenium Group Management et Red Wheel European Focus Master Inc.

Auteur/autrice