Arm dépasse les 64,5 milliards d’euros de valorisation après une montée en flèche lors de son entrée en bourse

L’action technologique a clôturé jeudi sur une hausse de 24,7% qui a dopé les gains du Nasdaq.

MADRID, 15 Sep (CALPA PARIS) –

La société britannique de microprocesseurs Arm, détenue par le conglomérat japonais Softbank, a fait ses débuts sur l’indice boursier américain Nasdaq jeudi avec une forte hausse de ses actions de près de 24,7 pour cent.

En conséquence, la valorisation boursière de l’entreprise a grimpé à plus de 64,5 milliards de dollars (60,7 milliards d’euros), contre 52 milliards de dollars (48,841 milliards d’euros) lors de sa première évaluation.

Arm, qui est revenue en bourse après sept ans d’absence, a réalisé la plus importante introduction en bourse de toute l’année 2023 et l’une des plus importantes de ces dernières années aux États-Unis.

La société a annoncé mercredi soir que le prix des 95,5 millions d’American Depositary Shares (ADS) composant l’IPO avait été fixé à 51 dollars l’unité (47,9 euros), soit dans la fourchette haute de ce qui avait été annoncé initialement (entre 47 et 51 dollars).

A l’issue de la première journée de cotation, les actions de la société technologique s’élevaient à 63,59 dollars (59,75 euros), soit 24,7 % au-dessus du prix de départ.

Les gains d’Arm ont fait grimper le Nasdaq, qui a terminé la journée de jeudi en hausse de 0,81%. La société britannique est cotée sur l’indice technologique sous le symbole « ARM ».

Dans le cadre de cette introduction en bourse, Softbank placera initialement 9,4 % du capital d’Arm, mais l’offre permet aux actionnaires potentiels d’acheter sept millions d’ADS supplémentaires pour couvrir d’éventuelles sursouscriptions, le cas échéant, au cours des 30 jours suivant la publication du prospectus final.

A lire aussi  Selon Inverco, les fonds gérés par l'AMG et les fonds de pension ont baissé de 0,36 % au troisième trimestre.

Après la vente, le groupe japonais continuera à détenir 90,6 % du capital ordinaire d’Arm, qui serait dilué à un maximum de 89,9 % dans le cas où les actionnaires utiliseraient l’option d’acquisition d’ADS supplémentaires.

L’introduction en bourse devrait être clôturée le 18 septembre, sous réserve des conditions de clôture habituelles.

En 2016, SoftBank a payé 32 milliards de dollars (30,056 milliards d’euros) pour prendre le contrôle d’Arm, qu’elle a retiré de la cote.

Le conglomérat japonais a commencé à préparer l’introduction en bourse de l’entreprise britannique après que la pression des régulateurs a fait échouer la vente de l’entreprise à Nvdia, qui avait été convenue en 2020 pour 40 milliards de dollars (37,57 milliards d’euros).

Auteur/autrice