Au cours du premier trimestre, le PIB de la zone euro a augmenté de 0,1% et celui de l’UE de 0,2%.

MADRID, 16 mai (CALPA PARIS) –

Le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a augmenté de 0,1% au cours du premier trimestre 2023, le premier avec vingt membres de la monnaie unique, après une stagnation au cours des trois mois précédents en comparaison équivalente avec la somme de la Croatie, selon la deuxième lecture des données publiées par Eurostat.

En excluant l’économie croate, qui a rejoint la zone euro en janvier 2023, le PIB de la région des 19 pays s’est contracté de 0,1% au quatrième trimestre 2022.

Pour l’ensemble de l’Union européenne (UE), le PIB a augmenté de 0,2 % au premier trimestre 2023, soit un dixième de moins que prévu, mais en évitant le risque d’une récession technique, après la contraction de 0,1 % au quatrième trimestre 2022.

Par rapport au même trimestre de 2022, le PIB de la zone euro a enregistré une hausse de 1,3 %, tandis que celui de l’UE-27 a progressé de 1,2 %.

Au cours du premier trimestre 2023, le PIB des États-Unis a augmenté de 0,3 % par rapport au trimestre précédent, après la progression de 0,6 % au quatrième trimestre 2022. Par rapport au même trimestre de l’année précédente, le PIB américain a augmenté de 1,6 % après 0,9 % au trimestre précédent.

Parmi les pays de l’UE pour lesquels des données sont disponibles, la plus forte croissance du PIB au cours du premier trimestre de l’année a été enregistrée en Pologne (+3,9%), devant le Portugal (+1,6%) et la Finlande (+1,1%). En revanche, les plus mauvaises performances économiques ont été enregistrées en Lituanie (-3%), en Irlande (-2,7%) et aux Pays-Bas (-0,7%).

A lire aussi  Naturgy et Greene encouragent la recherche pour convertir les déchets industriels solides en gaz renouvelable

Parmi les plus grandes économies de l’UE, le PIB de l’Allemagne a stagné au premier trimestre et celui de la France a augmenté de 0,2%, tandis que l’Italie et l’Espagne ont progressé de 0,5%.

En glissement annuel, la plus forte croissance du PIB a été enregistrée en Espagne (+3,8%), devant la Roumanie (+2,8%) et le Portugal (+2,5%), tandis que les plus fortes contractions ont été observées en Lituanie (-3,6%), en Hongrie (-1,1%), en République tchèque (-0,2%) et en Allemagne (-0,1%).

Auteur/autrice