CaixaBank gagne 3 659 millions jusqu’en septembre, soit une hausse de 48,2 %.

Archive – Façade du siège de CaixaBank sur l’avenue Diagonal à Barcelone. – David Zorrakino – Europa Press – Archive

Augmentation des revenus de base de 34,3 % à 11,128 milliards d’euros

BARCELONE, 27 (CALPA PARIS)&#13 ;

CaixaBank a clôturé les neuf premiers mois de l’année avec un bénéfice net attribuable de 3.659 millions d’euros, soit 48,2% de plus qu’au cours de la même période de 2022, où elle avait gagné 2.469 millions, a-t-elle déclaré vendredi dans un communiqué.

L’entité a souligné la croissance des revenus de base à 11 128 millions, en hausse de 34,3 % par rapport à l’année précédente,  » tirés par les revenus nets d’intérêts  » qui se sont élevés à 7 364 millions d’euros, soit 60,7 % de plus qu’il y a un an.

Les revenus des services d’assurance ont augmenté de 21,2% et ceux de la bancassurance de 47,5%, tandis que les commissions nettes ont baissé de 5,3%.

Le revenu brut à la fin du mois de septembre s’élevait à 10 689 millions d’euros, soit 28,9 % de plus qu’à la même période l’année dernière, tandis que la rentabilité de la banque (ROE) était de 11,9 % et que le ratio d’efficacité récurrent – hors dépenses extraordinaires – tombait à 42,6 %.

A lire aussi  En huit mois, Telefónica a attiré 1 000 entreprises dans son centre d'essai technologique "LaCabina".

GONZALO GORTÁZAR

Le PDG, Gonzalo Gortázar, a noté une « évolution positive » et décrit les résultats comme solides dans un contexte de normalisation des taux d’intérêt, avec une bonne dynamique commerciale et une gestion prudente.

M. Gortázar a souligné « l’augmentation de 8 000 millions d’euros du total des fonds de la clientèle et le fort soutien de l’activité d’assurance ».

Il a ajouté que ce résultat « nous permet d’améliorer le rendement des capitaux propres après plusieurs années de faibles rendements », ce qu’il considère comme une bonne nouvelle pour les actionnaires et les clients.

VOLUME D’AFFAIRES

Le volume d’activité, qui comprend les prêts sains et les fonds de la clientèle, est resté stable, en hausse de 0,2 % par rapport à l’année précédente, et les fonds de la clientèle se sont élevés à 619 323 millions d’euros, en hausse de 1,3 %.

Les actifs sous gestion s’élèvent à 155 264 millions d’euros, en hausse de 5 %, « grâce à des souscriptions nettes positives dans les fonds communs de placement et les portefeuilles ».

De janvier à septembre, les souscriptions nettes d’épargne à long terme – fonds, plans et assurances – ont atteint 5.689 millions, soit près du double de la même période en 2022 (2.952), de sorte que la part combinée des dépôts et de l’épargne à long terme s’est améliorée pour atteindre 26,4 %.

La banque a également poursuivi sa croissance dans le domaine de l’assurance protection, avec une nouvelle production en hausse de 5,4 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre 565 millions d’euros de primes annualisées.

En ce qui concerne le financement de la clientèle, le portefeuille de prêts sains s’élève à 345.388 millions d’euros, en baisse de 1,7 % depuis le début de l’année, et l’évolution du portefeuille d’entreprises et de consommateurs a compensé la baisse des prêts immobiliers, qui ont réduit leur portefeuille de 3,9 % au cours de l’année en raison d’amortissements et d’une baisse de la production.

A lire aussi  La Bourse de New York a informé le Credit Suisse qu'il ne remplissait pas les critères d'admission à la cote.

Au cours des neuf premiers mois de l’année, la production de prêts hypothécaires s’est élevée à 6 680 millions d’euros, à 7 700 millions d’euros pour les prêts à la consommation et à 27 700 millions d’euros pour les prêts aux entreprises.

PRÊTS NON PERFORMANTS ET LIQUIDITÉ

Le ratio des prêts non productifs de CaixaBank est resté stable à 2,7 %, et les prêts non productifs ont diminué de 490 millions d’euros au cours de l’année pour atteindre 10,2 milliards d’euros.

Le ratio de couverture est passé à 76 %, soit deux points de plus qu’à la fin de 2022, et le coût du risque pour les 12 derniers mois s’est établi à 0,3 %.

L’entité « continue de maintenir des niveaux élevés de liquidité et de capital », avec un total d’actifs liquides de 153.813 millions, soit 14.803 millions de plus sur l’année, et le ratio de couverture de la liquidité (LCR) était de 205% au 30 septembre.

Le ratio Common Equity Tier 1 (CET1) s’est établi à 12,3 %, au-dessus de l’exigence réglementaire, malgré l’impact de 20 points de base de la première application des normes comptables IFRS17 et de 23 points de base de l’allocation du montant maximum autorisé du nouveau programme de rachat d’actions de 500 millions d’euros lancé en septembre.

CODE DE BONNES PRATIQUES

Au cours des neuf premiers mois de l’année, quelque 6 000 demandes ont été traitées de la part de clients souhaitant adhérer au Code des bonnes pratiques hypothécaires.

En outre, 10 600 accords de refinancement pour les particuliers et 9 800 novations de taux variables en taux fixes ont été traités depuis le début de la hausse des taux d’intérêt.

A lire aussi  Atxurra (Petronor) déclare que l'investissement de Repsol sera mis en attente jusqu'à ce qu'il y ait une stabilité réglementaire.

Comptoir

Auteur/autrice