Ferrovial inaugure le troisième tronçon d’une route à péage de 915 millions d’euros au Texas

MADRID, 21 juin (CALPA PARIS) –

Ferrovial a inauguré avec trois mois d’avance le troisième tronçon du projet NTE 35W à Fort Worth (Texas), qui a nécessité un investissement de plus de 915 millions d’euros (1 milliard de dollars), visant à améliorer les routes aux États-Unis, a indiqué la société dans un communiqué de presse mercredi.

Concrètement, ce tronçon de 10,7 kilomètres (6,7 miles) de la I-35W, qui relie North Tarrant Parkway à Eagle Parkway à Fort Worth, a bénéficié d’améliorations grâce à la reconstruction des voies principales, à l’élargissement des voies de service et à l’ajout de voies de péage TEXpress.

La concession a été menée par Cintra, une filiale de Ferrovial, qui était également responsable du financement et de la conception du nouveau tracé de l’autoroute.

De même, le projet, qui a débuté en 2020, a été exécuté par Ferrovial Construction et sa filiale américaine Webber, et désormais, après l’inauguration de la nouvelle section 3C, c’est à nouveau Cintra qui sera chargée de l’activité et de son entretien pour le compte du Texas Department of Transportation.

Grâce à ce partenariat public-privé, le troisième tronçon de la NTE 35W a été construit sans frais pour l’État du Texas, tandis que l’investissement total de Ferrovial dans les autoroutes du Texas selon cette formule s’élève à ce jour à plus de 6,41 milliards d’euros (7 milliards de dollars), qui ont été alloués aux autoroutes LBJ, NTE et NTE35W.

Ignacio Madridejos, PDG de Ferrovial, a souligné que grâce aux partenariats public-privé, Ferrovial a pu apporter des solutions aux problèmes de mobilité dans la région des États-Unis, en reliant ses citoyens et en générant de la richesse.

A lire aussi  Renfe décerne à la startup Urban Air le défi du transport écologique d'une valeur de 50 000 euros

Basée à Austin (Texas), Ferrovial opère dans les secteurs des infrastructures de transport, de la construction, des travaux hydrauliques et de l’énergie et, comme il l’a souligné, son activité dans le seul secteur autoroutier a eu un impact économique d’environ 20,1 milliards d’euros (plus de 22 milliards de dollars) aux États-Unis.

Enfin, la société, dont la cotation a débuté vendredi dernier à la Bourse d’Amsterdam, a rappelé son intention de demander une cotation aux Etats-Unis d’ici la fin de l’année.

Auteur/autrice