Iberdrola conclut une alliance avec Masdar pour co-investir plus de 1,6 milliard d’euros dans Baltic Eagle

MADRID, 26 juil. (CALPA PARIS) –

Iberdrola a conclu un accord stratégique avec Masdar, le groupe de l’émirat d’Abu Dhabi spécialisé dans les énergies renouvelables, en vue de vendre une participation minoritaire de 49 % dans la société propriétaire du parc éolien offshore Baltic Eagle de 476 mégawatts (MW) situé dans les eaux allemandes de la mer Baltique, a déclaré l’entreprise d’énergie.

Selon les termes de la transaction, le prix à payer à la clôture de l’opération, qui sera soumis à d’éventuels ajustements habituels dans ce type de transaction, sera d’environ 375 millions d’euros, ce qui représente une valorisation implicite de 100 % du parc, une fois sa construction achevée, d’environ 1,63 milliard d’euros en termes de valeur des fonds propres.

Suite à la clôture de la transaction, l’acquéreur sera tenu d’apporter, en .
proportionnellement à sa part dans le capital de Baltic Eagle, aux coûts de construction du parc éolien jusqu’à son achèvement.

Iberdrola, qui conclut ainsi avec Masdar une transaction qui associe un partenaire à ses projets, comme elle l’a déjà fait avec d’autres, contrôlera et gérera les actifs, en fournissant des services d’exploitation et de maintenance et d’autres services d’entreprise.

Ces derniers mois, Iberdrola a conclu plusieurs alliances à long terme pour stimuler la décarbonisation de l’économie, comme la conclusion d’une alliance stratégique avec GIC pour l’expansion des réseaux de transmission au Brésil pour 430 millions d’euros.

Elle a également convenu avec Norges Bank Investment Management de co-investir dans 1 265 MW de nouvelles capacités renouvelables en Espagne et a vendu 60 % de ses activités au Mexique, principalement des centrales à gaz à cycle combiné, pour 6 milliards de dollars.

A lire aussi  Le Trésor émet pour 13 milliards d'euros d'obligations syndiquées à 10 ans et la demande dépasse 85 milliards d'euros

Elle a également continué à progresser dans son alliance stratégique avec Mapfre en incorporant 100 nouveaux MW par le biais d’une coentreprise, qui compte déjà 450 MW, et a signé une alliance avec Energy Infrastructure Partners pour co-investir dans le parc éolien offshore de Wikinger et renforcer son portefeuille d’éoliennes offshore.

Ce nouvel accord a été signé à Madrid par Ignacio Sánchez Galán, président d’Iberdrola, et Mohamed Jameel Al Ramahi, PDG de Masdar, dans le cadre d’un engagement plus large entre les deux géants de l’énergie propre.

Les deux parties considèrent qu’il s’agit d’une « transaction d’importance stratégique et d’une étape fondamentale qui renforce un partenariat qui nous permettra d’explorer d’autres opportunités d’investissement dans les énergies renouvelables dans diverses technologies et régions », a déclaré la compagnie d’électricité.

Baltic Eagle comptera 50 éoliennes d’une capacité unitaire de 9,53 MW sur des monopiles, pour une production annuelle de 1,9 térawattheure (TWh), soit suffisamment pour répondre durablement à la demande de 475 000 ménages et éviter l’émission de 800 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère chaque année.

Cette ferme, dont la mise en service est prévue pour fin 2024, bénéficie d’un tarif réglementé minimum de 64,6 euros par mégawattheure (MWh) pour les 20 premières années. De plus, elle a déjà vendu 100% de sa production dans le cadre de contrats à long terme.

Son Excellence Sultan Al Jaber, ministre de l’Industrie et des Technologies avancées des Émirats arabes unis (EAU), président de Masdar et président désigné de la COP28, a souligné que cet « accord historique entre Masdar et Iberdrola tirera parti de l’abondante énergie éolienne de l’Allemagne dans la mer Baltique et fournira de l’électricité à près d’un demi-million de foyers tout en réduisant les émissions. » « Alors que les Émirats arabes unis se préparent à accueillir la COP28, des partenariats comme celui-ci montrent comment nous pouvons réduire les émissions sans ralentir le progrès », a-t-il ajouté.

A lire aussi  L'Unespa nomme Daniel Tomé et Carlos Esquivias directeurs des domaines juridique et de l'assurance des personnes.

Pour sa part, M. Galán a fait remarquer que « pour fournir l’énergie propre dont le monde a besoin, il faut des entreprises visionnaires et engagées qui sont prêtes à investir massivement dans de nouvelles infrastructures ».

« Masdar apporte tout cela à Baltic Eagle. Ce projet majeur contribuera à renforcer la sécurité énergétique verte en Europe, à réduire les émissions des ménages et des entreprises et à soutenir des milliers d’emplois hautement qualifiés. La mise en place de partenariats à long terme avec des leaders durables comme Masdar aidera Iberdrola à continuer à mener la transition énergétique mondiale », a-t-il ajouté.

L’ÉNERGIE ÉOLIENNE EN MER.

Iberdrola a 3 000 MW de projets éoliens offshore en cours de construction ou sécurisés, avec des coûts nuls sur les fonds marins grâce à la position de pionnier du groupe.

Au début du mois de juillet de cette année, Iberdrola a raccordé au réseau le parc éolien offshore de Saint-Brieuc, en France. Il s’agit du premier projet éolien offshore à grande échelle livré dans la région de Bretagne.

En outre, le projet éolien offshore de Vineyard Wind aux États-Unis devrait être mis en service au dernier trimestre 2023. Le parc éolien Baltic Eagle en Allemagne sera opérationnel en 2024, et East Anglia 3 au Royaume-Uni et Windanker en Allemagne entreront en production en 2026.

Ces projets viendront s’ajouter au portefeuille actuel de 1 258 MW de projets éoliens offshore opérationnels, dont West of Duddon Sands en mer d’Irlande, Wikinger en mer Baltique allemande et East Anglia One dans le sud de la mer du Nord.

A lire aussi  ACS remporte un contrat d'expansion ferroviaire au Canada d'une valeur de plus de 500 millions d'euros

Auteur/autrice