Indra achète à Bain 9,5 % d’ITP Aero pour 175 millions d’euros afin de renforcer le secteur de l’aérospatiale et de la défense en Espagne

Elle sera représentée au conseil d’administration de la société basque.

MADRID, 4 (CALPA PARIS)

Indra a conclu un accord avec Bain Capital Private Equity pour acquérir une participation de 9,5 % dans le capital social de la société basque de moteurs d’avions ITP Aero pour un montant de 175 millions d’euros. Cet accord sera exécuté dans les prochaines semaines, comme l’a indiqué la Commission nationale espagnole du marché des valeurs mobilières (CNMV).

Concrètement, la société présidée par Marc Murtra, dont la Sociedad Estatal de Participaciones Industriales (SEPI) détient 28 % du capital, disposera des droits habituels pour une participation minoritaire de cette taille, y compris la représentation au conseil d’administration d’ITP Aero.

Par ailleurs, Indra et ITP Aero ont conclu un accord-cadre établissant les bases d’une collaboration technologique stratégique dans le but d’accroître leur valeur, de tirer parti des synergies et de promouvoir le développement conjoint de systèmes et de technologies, y compris les développements résultant de la coopération dans le cadre du programme Future Combat Air System (FCAS).

Avec cette transaction, le fonds américain Bain Capital stimule la croissance d’ITP Aero et renforce sa présence sur les marchés internationaux et, avec la participation de l’Instituto Vasco de Finanzas (IVF) du gouvernement basque, forme le consortium d’entreprises industrielles et d’institutions espagnoles prévu dans l’accord du Conseil des ministres autorisant l’acquisition d’ITP Aero par Bain Capital.

Les incorporations d’Indra et de l’IVF remplissent les obligations envers les gouvernements espagnol et basque en termes de gouvernance, d’implantation au Pays basque et de maintien de l’emploi, en renforçant sa capacité industrielle, technologique et de recherche et développement.

A lire aussi  Les travailleurs de Navantia se réjouissent que le nouveau contrat avec la marine apporte de la "richesse" à la baie de Cadix

Pour le président d’Indra, Marc Murtra, cette opération confère aux deux entreprises « une plus grande force, élargit leurs capacités technologiques et leurs possibilités de rivaliser avec les grandes entreprises des marchés de l’aérospatiale et de la défense ».

Le PDG d’Indra, José Vicente de los Mozos, a souligné que l’entreprise continuera à promouvoir la collaboration et la coopération avec d’autres entreprises, « comme cela a déjà été fait avec ITP Aero, Navantia et Tecnobit, afin de construire un écosystème industriel fort qui puisse assumer le rôle important qui correspond à l’Espagne en Europe et à l’échelle mondiale ».

Le PDG d’ITP Aero, Carlos Arzola, a déclaré qu’avec l’entrée d’Indra dans l’actionnariat et l’accord-cadre de collaboration technologique,  » l’entreprise basque poursuit son chemin de croissance, motivée par la reprise de l’aviation civile, ainsi que par la forte demande dans le secteur de la défense « .

De son côté, le directeur de Bain Capital, Ivano Sessa, a souhaité la bienvenue à Indra en tant qu’actionnaire d’ITP Aero et a souligné que depuis l’acquisition par le fonds, l’entreprise basque « a connu un parcours de croissance et d’internationalisation couronné de succès ».

Indra collabore déjà avec ITP Aero dans le cadre du programme FCAS, qui développe le futur système européen de combat aérien, dont l’entreprise présidée par Murtra est « leader industriel national » et constitue le pilier des capteurs au niveau international. Pour sa part, ITP Aero est le leader national pour le moteur de l’avion de combat de nouvelle génération (NGF).

Indra et ITP Aero ont récemment obtenu un contrat d’une valeur de 40 millions d’euros pour fournir des services complets d’ingénierie et de soutien aux systèmes d’armes des aéronefs de l’armée de l’air et de l’espace.

A lire aussi  L'indice Ibex 35 augmente de 2 % en semaine, malgré la baisse de 0,4 % enregistrée vendredi.

Auteur/autrice