L’agriculture demande une aide de 37,5 millions d’euros pour des projets d’innovation suprarégionaux

Chaque projet peut recevoir jusqu’à 600 000 euros et tous les types d’innovations favorisant la compétitivité économique sont encouragés.

MADRID, 4 août (CALPA PARIS) –

Le ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation, par l’intermédiaire du Fonds espagnol de garantie agricole (FEGA), a ouvert l’appel, anticipé pour 2023 et doté d’un budget de 37,5 millions d’euros, pour des aides à la préparation et à la mise en œuvre de projets d’innovation d’intérêt général par des groupes opérationnels supra-autonomes de l’Association européenne pour l’innovation dans la productivité et la durabilité agricoles (AEI-Agri).

Concrètement, ces aides, dont l’appel a été publié ce vendredi au Journal officiel de l’État (BOE), s’inscrivent dans le cadre du Plan stratégique de la politique agricole commune (Pepac) de l’Espagne et sont financées à 80 % par le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) et à 20 % par le budget du ministère de l’Agriculture. Cette ligne de financement dispose d’un budget de 75 millions d’euros sur la période d’application de la nouvelle PAC (2023-2027).

Les groupes, de huit membres maximum, de personnes physiques ou morales intégrant un acteur du secteur agroalimentaire et forestier et d’autres types d’entités (du secteur de la recherche ou de la connaissance, des organisations non gouvernementales, des groupes d’action locale, des organisations de la société civile) peuvent prétendre à cette aide.

Les parties intéressées doivent présenter un projet innovant avec une mise en œuvre dans plusieurs communautés autonomes conformément à leurs besoins fondamentaux et stratégiques pour répondre à l’un des objectifs spécifiques de la PAC.

A lire aussi  Banco do Brasil a augmenté ses bénéfices de 15,2 % au premier semestre pour atteindre 3 065 millions d'euros.

La limite maximale de l’aide par groupe bénéficiaire sera de 600 000 euros et les projets pourront être mis en œuvre jusqu’au 1er mai 2027. Les investissements non productifs auront une intensité d’aide de 100% et les groupes opérationnels pourront demander une avance allant jusqu’à 50% de la subvention, sous réserve de la fourniture d’une garantie. L’intensité de l’aide pour les investissements productifs sera de 65%.

Avec cette ligne de financement de l’innovation, le département dirigé par Luis Planas vise à créer de la valeur ajoutée grâce à une relation plus étroite entre la recherche et les pratiques agricoles et forestières. Il encourage également une plus grande utilisation des connaissances disponibles, ainsi qu’une application pratique plus rapide des solutions innovantes.

Les demandes de subventions peuvent être soumises jusqu’au 28 septembre 2023 à 14h00 via le siège électronique du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation.

L’INNOVATION DANS LE PLAN STRATÉGIQUE DE LA PAC

Le soutien à l’innovation à travers les groupes opérationnels supra-autonomes fait partie du Plan stratégique de la PAC (Pepac) pour l’Espagne 2023-2027, dans le cadre de l’aide au développement rural supra-autonomique dans l’intervention coopération-innovation sous la philosophie AEI-Agri.

L’AEI-Agri vise à accélérer l’innovation dans le secteur agricole afin de parvenir à une agriculture compétitive qui produit plus avec moins de ressources et moins d’impact sur l’environnement.

Il a été lancé il y a dix ans et a servi de deuxième pilier de la PAC pour promouvoir l’innovation dans le secteur agroalimentaire, avec des actions spécifiques complémentaires à celles dérivées de la politique européenne et nationale de R+D+i.

A lire aussi  La CNMC exigera du prochain gouvernement qu'il puisse infliger une amende de 400 000 euros aux dirigeants impliqués dans un cartel.

Auteur/autrice