Le chômage augmente de 36 936 en octobre, plombé par la fin de la saison touristique

Les contrats à durée indéterminée ont diminué de 12,7% au cours de l’année écoulée, représentant 43,6% du total, tandis que les contrats à durée déterminée ont baissé de 4,7%.

MADRID, 3 nov. (CALPA PARIS) –

Le chômage enregistré dans les bureaux des services publics de l’emploi a augmenté de 36.936 personnes en octobre par rapport au mois précédent (+1,3%), pesant surtout sur le secteur des services, qui a représenté une grande partie de l’augmentation du chômage en raison de la fin de la saison touristique. La hausse d’octobre porte à trois le nombre de mois consécutifs de hausse du chômage.

A la fin du dixième mois de l’année, le nombre total de chômeurs est resté au-dessus de la barre des 2,7 millions, de laquelle il était tombé pour la première fois en 15 ans en juin dernier.

Plus précisément, le mois d’octobre s’est terminé avec 2 759 404 chômeurs, ce qui représente tout de même le chiffre le plus bas pour un mois d’octobre depuis 2007, selon les données publiées vendredi par le ministère du Travail et de l’Économie sociale, qui a souligné que la hausse du chômage en octobre de cette année est « plus modérée que d’habitude » au cours de ce mois, avec une population active et employée qui atteint des « niveaux historiques ».

En effet, à l’exception des mois d’octobre 2022 et 2021, au cours desquels le chômage a diminué, la hausse du chômage en octobre de cette année est le meilleur record pour ce mois depuis 2007, où il avait augmenté d’un peu plus de 31 200 personnes.

Depuis le début de la série historique comparable, en 1996, le chômage a augmenté tous les mois d’octobre sauf deux : en 2021, où il a diminué de 734 personnes en raison du retour à la normale après la pandémie, et en 2022, où il a diminué de 27 027 chômeurs.

A lire aussi  Les ventes au détail augmentent de 14,5 % en 2022, pour atteindre 45 734 millions d'euros

En termes corrigés des variations saisonnières, le chômage a diminué en octobre de cette année de 6 883 personnes.

L’année dernière, le chômage a accumulé une baisse de 155 488 chômeurs, soit une diminution de 5,3 %, avec une baisse du chômage féminin de 85 703 femmes (-4,9 %) et une baisse du chômage masculin de 69 785 hommes (-6 %).

LES SERVICES SONT À L’ORIGINE DE LA REPRISE DU CHÔMAGE

Le chômage n’a baissé en octobre que dans la construction, avec 813 chômeurs de moins qu’en septembre (-0,4%), et a augmenté dans le reste, principalement dans les services, qui comptent 31 281 chômeurs de plus (+1,6%) en raison de la fin de la saison touristique.

Viennent ensuite l’industrie, avec 2 418 chômeurs de plus (+1,1%), l’agriculture, où le chômage a augmenté de 2 122 personnes (+2,1%), et le groupe des sans-emploi, avec une hausse de 1 928 chômeurs (+0,77%).

Le chômage a augmenté en octobre chez les deux sexes, mais un peu plus chez les femmes. Plus précisément, le chômage des femmes a augmenté de 20.192 femmes (+1,2%), contre une hausse du chômage des hommes de 16.744 hommes (+1,5%).

Ainsi, à la fin du mois d’octobre, le nombre total de femmes au chômage s’élevait à 1 661 055, le chiffre le plus bas pour ce mois depuis 2008, tandis que le nombre d’hommes au chômage s’élevait à 1 098 349.

Par âge, le chômage des jeunes de moins de 25 ans a augmenté de 3,2% en octobre, avec 6 567 chômeurs de plus qu’à la fin du mois de septembre, tandis que le chômage des 25 ans et plus a augmenté de 30 369 (+1,2%).

A lire aussi  Stellantis a représenté près de 25 % des voitures particulières et des véhicules utilitaires électrifiés vendus en mai.
&#13 ;

Le ministère du travail a souligné que le nombre total de chômeurs de moins de 25 ans a atteint fin octobre le chiffre le plus bas pour ce mois dans la série historique, avec 211 567 chômeurs.

LE CHÔMAGE NE BAISSE QU’À MADRID

Le chômage enregistré a augmenté en octobre dans toutes les communautés autonomes, à l’exception de Madrid, où il a diminué de 190 chômeurs.

Les augmentations les plus importantes ont été observées en Andalousie (+7 401 chômeurs), en Castille-La Manche (+4 266 chômeurs) et en Catalogne, qui a enregistré 4 261 chômeurs supplémentaires en octobre.

En ce qui concerne les provinces, le chômage a diminué en octobre dans six d’entre elles, notamment à Valence (-533 chômeurs), Almería (-363 chômeurs) et Cordoue et Madrid (-190 chômeurs dans les deux cas). En revanche, le chômage a augmenté dans 46 provinces, principalement à Malaga (+3.155 chômeurs), Cadiz (+2.815 chômeurs) et Barcelona (+2.474).

Le chômage des étrangers a augmenté de 10 748 par rapport au mois précédent (+3,1%), portant le nombre total de chômeurs immigrés à 352 956, soit 8 042 chômeurs de moins qu’un an auparavant (-2,2%).

LES CONTRATS À DURÉE INDÉTERMINÉE-DISCONTINUE DIMINUENT DE 18,2%.

En octobre, 1 396 514 contrats ont été enregistrés, soit 8,4 % de moins qu’au même mois en 2022. Parmi eux, 608 769 étaient des contrats à durée indéterminée, soit 12,7 % de moins qu’en octobre 2022.

Au total, 43,59 % des contrats conclus en octobre sont des CDI, soit un pourcentage inférieur de plus d’un point à celui enregistré en septembre, où la part des CDI était de 44,78 %.

Sur le nombre total de contrats à durée indéterminée signés en octobre, 244 395 étaient des contrats à temps plein, soit 7,3 % de moins qu’au même mois de l’année précédente ; 212 376 étaient des contrats à durée indéterminée discontinus (-18,2 %) et 151 998 étaient des contrats à durée indéterminée à temps partiel (-12,5 %).

A lire aussi  Le PSOE souhaite protéger la revalorisation des pensions en fonction de l'IPC dans la Constitution.

Sur l’ensemble des contrats signés en octobre, 787 745 étaient des contrats temporaires, soit 4,7 % de moins qu’au même mois de 2022.

Sur les dix premiers mois de l’année, un peu plus de 5,6 millions de CDI ont été signés, soit 5,1 % de moins que sur la même période de 2022, et 7,3 millions de contrats temporaires, soit 24,8 % de moins.

LE TAUX DE COUVERTURE DU CHÔMAGE ATTEINT UN NIVEAU RECORD DEPUIS 2011

Le ministère a également indiqué que les dépenses liées aux allocations de chômage ont atteint 1 811,5 millions d’euros en septembre (dernières données disponibles), soit 6,4 % de plus qu’au même mois de 2022.

Les prestations versées depuis janvier de cette année intègrent l’augmentation de la base réglementaire à 60 % à partir du septième mois, par rapport au pourcentage de 50 % qui était appliqué depuis 2012 pour le calcul de la prestation.

En conséquence, le montant brut moyen de l’allocation chômage contributive a augmenté en septembre de 7,9 % sur un an, pour atteindre 968,4 euros par mois.

La dépense mensuelle moyenne par bénéficiaire, hors subvention agricole en Andalousie et en Estrémadure, s’est élevée à 1 099,6 euros en septembre, soit 72 euros de plus qu’au même mois de 2022 (+7%).

Le nombre total de bénéficiaires d’allocations de chômage s’élevait à la fin du neuvième mois de l’année à 1 687 270 personnes, soit 0,7 % de moins qu’en septembre 2022, le taux de couverture atteignant 66,07 %, son taux le plus élevé pour un mois d’octobre depuis 2011, comme l’a souligné le ministère du Travail.

Les données sur les prestations sont toujours décalées d’un mois par rapport aux données sur le chômage, c’est pourquoi le ministère a publié ce vendredi les chiffres du chômage pour le mois d’octobre et les statistiques sur les prestations pour le mois de septembre.

Auteur/autrice