Le chômage baisse de 49 260 en mai, le plus bas niveau depuis 2008, grâce au secteur des services

774896.1.260.149.20230602090026

Évolution du nombre de chômeurs en Espagne – EPDATA

Les contrats à durée indéterminée ont diminué de 14,4% au cours de l’année écoulée, représentant 44,2% du total, tandis que les contrats à durée déterminée ont diminué de 13,9%.

MADRID, 2 juin (CALPA PARIS) –

Le nombre de chômeurs inscrits dans les bureaux des services publics de l’emploi a diminué de 49.260 personnes en mai par rapport au mois précédent (-1,8%), grâce surtout au secteur des services, qui a contribué à 70% de la baisse du chômage.

Ainsi, à la fin du mois de mai, le nombre total de chômeurs s’élevait à 2.739.110 personnes, son niveau le plus bas en ce mois depuis 2008, selon les données publiées vendredi par le ministère du Travail et de l’Economie sociale.

Le ministère dirigé par Yolanda Díaz a souligné que la baisse du mois de mai est « très positive » et s’inscrit dans un contexte « d’embauches de qualité et de records en matière d’inscriptions et de population active ».

La baisse du chômage en mai de cette année, la troisième consécutive après celles de mars et d’avril, est inférieure aux baisses enregistrées en mai 2022 et 2021, lorsque le chômage a diminué de 99 512 et 129 378 personnes.

Cependant, la baisse de cette année est plus importante que celle enregistrée en mai 2020, lorsque la pandémie avait provoqué un pic de chômage de 26 573 personnes. Si l’on exclut 2020, la baisse du chômage en mai de cette année est la plus faible depuis 2012, année où le chômage avait baissé d’un peu plus de 30 000 personnes.

A lire aussi  Le chômage tombera à 2 741 700 au troisième trimestre, soit 8 % de moins, selon Adecco.

Depuis le début de la série historique comparable en 1996, le chômage a baissé en mai à 26 reprises et augmenté à deux reprises : en 2008, en raison de la crise financière, où il a rebondi de 15.000 personnes, et en 2020, en raison de Covid, où il a augmenté de 26.573 chômeurs.

En données corrigées des variations saisonnières, le chômage enregistré a augmenté de 11 963 personnes au cours du cinquième mois de 2023.

Au cours de l’année écoulée, le chômage a accumulé une baisse de 183 881 chômeurs, ce qui représente une diminution de 6,3 %, avec une baisse du chômage féminin de 85 955 femmes (-4,9 %) et une baisse du chômage masculin de 97 926 hommes (-8,3 %).

LES SERVICES SONT À L’ORIGINE DE LA BAISSE DU CHÔMAGE

Le chômage a baissé en mai dans tous les secteurs économiques, en particulier dans le secteur des services, qui a réduit le nombre de chômeurs de 34.665 (-1,7%). Il a été suivi par l’industrie, où il a diminué de 4.622 personnes (-2%) ; la construction, avec 3.896 chômeurs de moins (-1,8%) ; le groupe sans emploi précédent, avec 3.576 chômeurs de moins (-1,4%), et l’agriculture, qui a enregistré une baisse de 2.501 chômeurs (-2,3%).

Le chômage a baissé en mai pour les deux sexes et de manière presque égale. Plus précisément, le chômage des femmes a diminué de 24 540 femmes (-1,4%), contre une baisse du chômage des hommes de 24 720 hommes (-2,2%). Ainsi, à la fin du mois de mai, le nombre total de femmes au chômage s’élevait à 1.655.027, tandis que le nombre d’hommes au chômage s’élevait à 1.084.083.

A lire aussi  Le coût de l'heure travaillée a augmenté de 4,3 % au cours de l'année qui s'est achevée en mars, soit la plus forte hausse depuis Covid.

Par âge, le chômage des jeunes de moins de 25 ans a diminué de 3,7% en mai, avec 7.208 chômeurs de moins qu’à la fin du mois d’avril, tandis que le chômage des 25 ans et plus a baissé de 42.052 (-1,6%).

Le ministère du Travail a souligné que le taux de baisse du chômage des jeunes en avril (-3,7 %) a doublé celui du chômage général, ce qui a placé le nombre total de chômeurs de moins de 25 ans à 188 043, un niveau historiquement bas.

&#13 ;

LE CHÔMAGE BAISSE DANS TOUTES LES COMMUNAUTÉS AUTONOMES

Le chômage enregistré a diminué en mai dans toutes les communautés autonomes, en particulier en Andalousie (-6.521 chômeurs), en Castille-La Manche (-6.138 chômeurs) et en Galice (-4.909 chômeurs).

Au niveau des provinces, le chômage a diminué dans 50 d’entre elles, avec Madrid (-3.673 chômeurs), Malaga (-3.322) et Murcia (-3.067). En revanche, il a augmenté à Séville (+1.047) et Huelva (+660 chômeurs).

Le chômage des étrangers a diminué de 8.593 chômeurs par rapport au mois précédent (-2,4%), portant le nombre total de chômeurs immigrés à 354.341, soit 10.006 chômeurs de moins qu’un an auparavant (-2,7%).

LES CONTRATS À DURÉE INDÉTERMINÉE-DISCONTINUE BAISSENT DE 11%.

En mai, 1 412 061 contrats ont été enregistrés, soit 13,9% de moins qu’au même mois de 2022. Parmi eux, 624 853 sont des CDI, soit 14,4% de moins qu’en mai 2022.

Au total, 44,25% des contrats conclus en mai sont des CDI, soit un pourcentage inférieur de plus d’un point à celui du mois d’avril, où la part des CDI était de 45,84%.

Sur le nombre total de contrats à durée indéterminée signés en mai, 250 763 étaient des contrats à temps plein, soit 13,9 % de moins qu’au même mois de l’année précédente ; 234 261 étaient des contrats à durée indéterminée discontinus (-11,4 %) et 139 829 étaient des contrats à durée indéterminée à temps partiel (-19,9 %).

A lire aussi  Les prix à la production allemands ont chuté de 14,7 % en septembre, la plus forte baisse depuis 1949

Sur l’ensemble des contrats signés en mai, 787 208 sont des contrats temporaires, soit 13,6 % de moins qu’au même mois de 2022.

Sur les cinq premiers mois de l’année, un peu plus de 2,79 millions de CDI ont été signés, soit 11,8 % de plus que sur la même période de 2022, et 3,37 millions de contrats temporaires, soit 36,3 % de moins.

LE TAUX DE COUVERTURE DU CHÔMAGE À 64,9%.

Le ministère a également indiqué que les dépenses liées aux allocations de chômage ont atteint 1 721,2 millions d’euros en avril (dernières données disponibles), soit 5 % de plus qu’au même mois de 2022.

Les allocations versées depuis janvier dernier intègrent la hausse de la base réglementaire à 60% à partir du septième mois, contre le pourcentage de 50% qui était appliqué depuis 2012 pour le calcul de l’allocation.

En conséquence, le montant brut moyen de l’allocation chômage contributive a augmenté de 7,5% en avril, pour atteindre 950,7 euros par mois.

La dépense mensuelle moyenne par bénéficiaire, à l’exclusion de la subvention agricole en Andalousie et en Estrémadure, s’est élevée à 1 036,5 euros en avril, soit 48,4 euros de plus qu’au même mois de 2022 (+4,9%).

Le nombre total de bénéficiaires d’allocations de chômage s’élevait à la fin du quatrième mois de l’année à 1 698 070 personnes, soit pratiquement le même chiffre qu’en avril de l’année dernière, le taux de couverture atteignant 64,9 %, contre 59,5 % un an plus tôt.

Les données sur les prestations sont toujours décalées d’un mois par rapport aux données sur le chômage, c’est pourquoi le ministère a publié ce vendredi les chiffres du chômage pour le mois de mai et les statistiques sur les prestations pour le mois d’avril.

Auteur/autrice