Les pays de l’UE envisagent de généraliser l’interdiction de l’iPhone 12 décrétée par la France en raison d’un rayonnement excessif

MADRID, 14 Sep (CALPA PARIS) –

Les pays de l’Union européenne ont été informés par les autorités françaises d’une décision d’interdire la vente de l’iPhone 12 en France en raison d’un rayonnement excessif et examinent actuellement la situation avant de décider si l’interdiction doit être étendue au reste de l’Union européenne.

Les pays partenaires ont maintenant jusqu’à trois mois pour analyser les informations reçues et soulever des objections s’ils le souhaitent, mais après ce délai, si aucun État membre ne prend position contre l’interdiction, celle-ci sera étendue à l’ensemble de l’UE.

C’est ce qu’a déclaré jeudi la Commission européenne qui, comme les États membres, a reçu la veille une notification de Paris l’informant qu’elle interdisait la commercialisation de ce dispositif parce qu’il dépasse les limites d’émission de radiofréquences établies par l’Agence nationale des fréquences (ANFR).

En vertu des règles de l’UE concernant les petits appareils ménagers dans le marché intérieur, un État membre est tenu d’informer ses partenaires lorsqu’il décide de restreindre la commercialisation d’un tel produit et les autres pays ont trois mois pour analyser l’information et formuler ou non des objections.

Dans ce contexte, le secrétaire d’État belge au Numérique, Mathieu Michel, a également indiqué qu’il avait donné des instructions pour examiner les risques de l’appareil afin de décider si son pays suivra l’exemple de la France.

Auteur/autrice

A lire aussi  Substrate AI rachète la société galicienne Ps Vet Dairyquality pour 1,2 million d'euros