L’Ibex 35 augmente de 0,2 % et se maintient à 9 700 points à la mi-séance après une vague de résultats et de données macroéconomiques.

MADRID, 28 juil. (CALPA PARIS) –

L’Ibex 35 a augmenté de 0,2 % à la mi-séance, à 9 714,5 points, après que le marché a reçu les résultats de CaixaBank, BBVA, Fluidra, IAG, Sacyr et Mapfre, entre autres grandes entreprises, et des données macroéconomiques importantes, telles que le PIB et l’inflation pour le mois de juillet.

L’indice sélectif de Madrid a ainsi conquis 9 700 points, des sommets annuels qui n’avaient pas été atteints depuis février 2020, après que l’on ait appris que l’économie espagnole avait progressé entre avril et juin de 0,4 %, soit un dixième de moins qu’au trimestre précédent, tandis qu’elle avait modéré son taux en glissement annuel de plus de deux points, passant de 4,2 % au premier trimestre à 1,8 % au deuxième, en raison de la contribution plus faible du secteur étranger.

De même, l’indice des prix à la consommation (IPC) en Espagne a augmenté de 0,1% en juillet par rapport au mois précédent et a augmenté son taux annuel de 0,4 point de pourcentage à 2,3%, principalement en raison de la hausse des prix des carburants et des vacances à forfait.

À l’exception de Londres, qui a progressé de 0,23 %, les autres bourses européennes ont reculé : Francfort a cédé un peu de 0,02 %, Paris de 0,18 % et Milan de 0,28 %.

Au sein de l’Ibex 35, les résultats des sociétés cotées suivantes ont été annoncés : Caixabank a augmenté son bénéfice de 35,8% au premier semestre et BBVA de 31% (les six valeurs bancaires de l’indice sélectif ont augmenté leur bénéfice cumulé de 20%) ; Sacyr a gagné 52% de plus, tandis que Fluidra a réduit son bénéfice de 18% et Mapfre de 6%.

A lire aussi  L'agriculture ouvre l'appel à candidatures pour l'aide aux organisations agroalimentaires pour la transformation de la PAC.

De son côté, le groupe aérien IAG a annoncé que, par rapport aux pertes de l’année dernière, il a gagné 921 millions d’euros ce semestre, et Amadeus a doublé son bénéfice à 540 millions.

De même, d’autres entreprises cotées sur le marché continu ont présenté leurs comptes : Técnicas Reunidas a annoncé qu’elle sortait des pertes et qu’elle avait gagné 38,5 millions d’euros au cours du semestre, ainsi que OHLA, qui a gagné 600 000 euros jusqu’en juin, tandis que FCC a augmenté son bénéfice de 13 %, Tubos Reunidos a réalisé un bénéfice net de 54 millions (contre deux un an plus tôt) et Cepsa a vu son bénéfice chuter de 69 %.

Dans ce contexte, Fluidra (+7,68%), Cellnex (+4,3%), IAG (+4,1%), Unicaja (+2,8%), BBVA (+2,79%), Mapfre (+2,64%), Caixabank (+1,57%) et Bankinter (+1,32%) ont tous progressé sur le principal indice boursier espagnol.

À l’opposé, Amadeus (-4,76%), Rovi (-3,13%), Acciona (-2,37%), Banco Sabadell (-1,77%), Sacyr (-1,16%), Solaria Energía (-1%), Acerinox et Naturgy (-0,93% chacun).

En milieu de séance, le prix du baril de Brent, référence pour le Vieux Continent, reculait de 0,51% à 83,81 dollars, tandis que le brut texan s’établissait à 79,74 dollars, en baisse de 0,44%.

Sur le marché des changes, l’euro face au dollar s’établit à 1,0986 « billet vert », tandis que la prime de risque espagnole oscille autour de 100,4 points de base, le taux d’intérêt exigé sur l’obligation à 10 ans s’établissant à 3,478%.

Auteur/autrice